Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Amerindia

 | 
Roland Viau

Deuxième partie

5. Les frères d’Agreskwe

Guerre et paix en Iroquoisie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La guerre et la paix en Iroquoisie, comme partout ailleurs, étaient deux comportements culturels antithétiques mais qui s’inscrivaient toutefois en continuité ou dans un seul et même processus social. Certes, la paix est un phénomène plus complexe que la guerre1. Pourtant, elle ne saurait constituer une invention récente comme certains l’ont suggéré2. Le besoin de paix est aussi vieux que la passion belliqueuse. Guerre et paix ont toutes deux une histoire longue dans l’odyssée de l’humanité3.

De la paix, nous disons qu’elle consiste en des rapports entre des personnes qui ne sont pas en conflit, en querelle. Comme si la paix qualifiait un moment de répit ou le temps suspendu entre deux guerres. Cet état d’apaisement qu’on nomme la paix, les Iroquois l’associaient aux valeurs positives et le désignaient par le terme skennen, lequel sous-entendait l’accord, la concorde, la sécurité et la coopération élargie4. C’est pourquoi la paix iroquoise n’était pas qu’un mot. Voilà aussi pourquoi,...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540