Version classiqueVersion mobile

Vichy au Canada

 | 
Marc Bergère

Chapitre II. Les « réfugiés politiques français » au Canada : une affaire d’État(s) (1948-1951) ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« L’affaire Bernonville se situe en fait sur deux plans : le plan intérieur, proprement canadien, où elle suscite des controverses passionnées qui rappellent celles de l’affaire Dreyfus ; le plan des relations franco-canadiennes pour lequel elle constitue une pierre de touche de la psychologie de beaucoup de canadiens – mais non du Canada – à l’égard de la France1. »

Cette note de l’ambassadeur de France au Canada à son ministre de tutelle situe bien les enjeux d’un dossier qui pèse à la fois sur la politique intérieure canadienne et les relations franco-canadiennes. Il appartient précisément à ce chapitre de présenter les volets politique et diplomatique de ce qu’Hubert Guérin qualifie dès 1951 « d’affaire Bernonville ». Une affaire qu’il compare même à l’échelle canadienne à l’affaire Dreyfus2. Sans aller jusque-là, tant les deux paraissent différentes par leurs intensités et impact dans la durée, la controverse soulevée, à compter de 1948, sur le sort à réserver à des miliciens fr...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search