Version classiqueVersion mobile

Vichy au Canada

 | 
Marc Bergère

Chapitre I. L’épuration française en débat au Québec 1945/1947

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alors que l’épuration fait rage en France et un peu partout en Europe, le Canada ne connaît pas de procédure comparable. Au contraire, Jean-François Nadeau y observe : « Les fascistes emprisonnés pendant la guerre retrouvent en 1945 leur liberté et leur droit de parole. Ils ne connaissent pas de véritable procès. Plusieurs gagnent, du fait même de leur emprisonnement sous le coup des mesures d’exception, une sorte de gloriole qui suscite un certain intérêt en leur faveur1. »

Un préambule important, ne serait-ce que pour mieux souligner un phénomène largement méconnu2 de ce côté de l’Atlantique et pourtant partagé à la même époque, à savoir la pratique très répandue au Canada de l’internement de civils pendant la Seconde Guerre mondiale. Outre la présence sur le sol canadien de nombreux prisonniers de guerre3, l’histoire de la société canadienne, en guerre loin du front, révèle que de nombreux civils y furent internés : des « ressortissants ou des Canadiens originaires des puissances ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search