Version classiqueVersion mobile

Une guerre sourde

 | 
Michael Jabara Carley

Chapitre onze. « Les temps sont propices à toutes les suspicions »

Coexistence maussade, 1927-1930

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En Europe, les dernières années de la décennie 1920 demeurent des « Années folles », comme les appellent les Français, et, en dehors des cercles gouvernementaux, les classes privilégiées semblent peu préoccupées par les affaires étrangères. Les Anglophones, eux, les appellent les Roaring Twenties, les années rugissantes. Dans les clubs de nuit des capitales européennes, l’ambiance est chaude, licencieuse et pleine de vie. Le jazz et les jazzmen américains sont alors populaires. Les biens nantis sont sur leur trente-et-un ; des femmes exotiques couvertes de plumes et de fourrure et des hommes en smoking sifflent du champagne et dansent au son de la musique des grands orchestres. Si on peut se le permettre, c’est à Paris qu’il faut aller. Pablo Picasso, Georges Braque et George Grosz sont au sommet de leur art. Sur la scène littéraire, il faut être bohème et suivre la mode. Comme tout un groupe d’écrivains américains de talent, Henry Miller se sent chez lui à Paris. Derrière tout ce c...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search