Version classiqueVersion mobile

Une chronique de la démocratie ordinaire

 | 
Caroline Patsias

Chapitre 5. Arrondir le quartier et demander quartier au politique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En me penchant sur les comités de citoyens, j’ai voulu étudier un espace qui ne relève ni exactement du domestique ni de l’explicitement public, afin de voir comment les citoyens peuvent contribuer à créer l’un et l’autre. L’examen de ces comités présentait l’avantage d’interroger, à l’encontre des perspectives dominantes dans les études sur les mutations du rapport au politique, des organisations qui n’étaient ni spécialement nouvelles, ni spécialement à gauche, à tout le moins pour le groupe français (Sawicki et Siméant, 2009). Ce choix m’a permis de saisir la façon de discuter politique de gens qui, a priori, ne se définissaient pas comme des militants. Même au CCQSS, les membres n’utilisaient ce terme qu’après plusieurs mois de présence, et on dénotait une différence dans cet usage entre les membres eux-mêmes et les permanents.

Cet examen des deux comités de citoyens confirme les écrits : la conversation politique est possible, mais elle n’est pas évidente non plus. Duchesne et H...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search