Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Philosophies de la connaissance

 | 
Robert Nadeau

13. Schlick et l’avènement de l’empirisme logique

Robert Nadeau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Schlick et son Cercle

Lorsque Moritz Schlick (1882-1936) arrive à l’université de Vienne en 1922, soit l’année même où paraît le Tractatus Logico-Philosophicus de Wittgenstein, il jouit déjà d’une forte réputation intellectuelle. Il y vient comme nouveau titulaire de la Chaire d’histoire et de philosophie des sciences inductives initialement créée pour Ernst Mach en 1896 et occupée par lui jusqu’en 1901. Schlick avait fait paraître en 1918 un ouvrage qui contribua très largement à établir sa réputation philosophique et dont le titre est Allgemeine Erkenntnislehre (Théorie générale de la connaissance, deuxième édition remaniée, 1925)1. C’est principalement à certaines des analyses menées par Schlick dans cet ouvrage que nous nous intéresserons dans la présente étude, et nous les examinerons en faisant référence aux publications antérieures ou ultérieures de Schlick sur les mêmes questions. De cette façon, nous serons à même de témoigner que, au-delà des inévitables changement...

Auteur

Professeur retraité du département de philosophie de l’Université du Québec à Montréal, où il a dirigé jusqu’en septembre 2005 le Groupe de recherche en épistémologie comparée. Son domaine de recherche est l’épistémologie, la philosophie des sciences et plus particulièrement la méthodologie économique. Éditeur ou coéditeur de plusieurs ouvrages collectifs et numéros de revue dans ces domaines, il est également l’auteur de Vocabulaire technique et analytique de l’épistémologie (Presses Universitaires de France, coll. Premier cycle, 1999).
Robert Nadeau a fait carrière au Département de philosophie de l’Université du Québec à Montréal, où il a fondé et dirigé pendant vingt-cinq ans le Groupe de recherche en épistémologie comparée.

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540