Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Philosophies de la connaissance

 | 
Robert Nadeau

11. L’épistémologie de Russell : de la logique mathématique aux vertus épistémiques1

Mathieu Marion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

The demand for certainty is an intellectual vice.
Bertrand Russell

Par l’ampleur de son œuvre scientifique et de ses engagements politiques, Bertrand Russell est sans conteste un des grands intellectuels du XXe siècle. Son œuvre est gigantesque : il a publié de son vivant près de 80 livres et plus de 2000 articles, en grande partie recueillis dans les 34 volumes de ses Collected Papers (Russell, 1983-2007)1, auxquels il faut ajouter des dizaines de milliers de lettres. Ses travaux d’épistémologie s’échelonnent sur 60 ans, de la parution de l’Essay on the Foundations of Geometry en 1897 à Human Knowledge. Its Scope and Limits en 1948. Son influence sur la philosophie au XXe siècle est fondamentale : lorsqu’il débute ses études à Cambridge vers 1890, une forme d’idéalisme néo-hégélien dominait la philosophie britannique, dont F. H. Bradley reste le représentant le mieux connu. En compagnie de G. E. Moore, il rejette alors cette philosophie et développe ...

Auteur

Professeur titulaire au département de philosophie de l’Université du Québec à Montréal. Il est l’auteur de Wittgenstein, Finitism and the Foundations of Mathematics (Oxford University Press, 1998) et de Ludwig Wittgenstein. Introduction au Tractatus Logico-philosophicus (Presses Universitaires de France, 2003) et de nombreux articles en philosophie de la logique et des mathématiques, ainsi que sur l’histoire de la philosophie britannique.

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540