Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Philosophies de la connaissance

 | 
Robert Nadeau

Inhaltsverzeichnis

Robert Nadeau

Introduction

Georges Leroux

1. De l’objet sensible à l’objet intelligible : les origines de la théorie de la connaissance chez Platon

1. La doctrine des premiers dialogues
2. La République, livres V, VI et VII
3. Les dialogues critiques
Richard Bodéüs

2. La théorie aristotélicienne de la connaissance

1. Les traits communs à toutes les formes de connaissance
1.1 Capacité de connaître et acte de connaissance
1.2 Conditions de l’acte cognitif
1.3 La conscience et la connaissance objective
1.4 Erreur et vérité
1.5 Le plaisir de connaître
2. Différences entre le sens et l’intelligence
2.1 Les deux puissances cognitives
2.2 Les deux genres d’objets connaissables
2.3 Du sens à l’intelligence : mémoire, imagination et expérience
3. Analyse de la pensée
3.1 La connaissance des principes
3.2 La connaissance scientifique ou démonstrative
3.3 Les sciences productive et exécutive
3.4 La sagacité
David Piché

3. La connaissance intellectuelle des réalités matérielles selon Thomas d’Aquin

Éléments historiques
Principes de base
Premier principe (P1) De la différence radicale entre le sensitif et l’intellectif
Second principe (P2) De la primauté ontologique de l’immatériel sur le matériel
T2.1. Thèse de l’inintelligibilité de la matière en soi
T2.2. Thèse de l’inaltérabilité de l’esprit par la matière
T2.3. Thèse de l’immatérialité de la connaissance intellectuelle
Troisième principe (P3) De l’intellection comme altération
L’origine des formes intelligibles
Caractérisation de la position thomasienne
Points litigieux
Claude Panaccio

4. Le savoir selon Guillaume d’Ockham

1. L’ontologie du savoir : actes et habitus
2. Les sens du mot « scientia » et le problème de Gettier
3. Sujets et objets
3.1 Les objets du savoir
3.2 Les sujets du savoir
4. Le réalisme scientifique d’Ockham
Josiane Boulad-Ayoub

5. Descartes et le fondement de la vérité

• À l’époque moderne, la métaphysique a les formes des théories de la connaissance et réciproquement, l’épistémologique est lié à l’ontologique.
• La théorie des idées
• Déplacement cartésien
Le sujet et ses idées comme fondement-fondateur
Thèses cartésiennes de la théorie de la connaissance
Descartes n’a pas toujours atteint le but mais il a souvent tracé la route
1. Nature des idées
1.2 Comment rejoindre le monde ?
1.3 La doctrine des idées. Trois étapes
1.4 Réalité objective
1.5 Origine des idées
1.6 Contenu des idées
1.7 Distinction entre les idées
2. Fonction des idées
2.1 La connaissance et les idées
2.2 Classement binaire des fonctions des idées
3. Les idées innées
3.1 Fonction ontologique
3.2 Fonction épistémologique
4. L’idée de Dieu et sa fonction vis-à-vis du sujet et de ses idées
4.1 Une nouvelle conception de la causalité
4.2 Les preuves (a posteriori) de l’existence de Dieu
4.3 Fonction de l’idée de Dieu à l’égard du sujet et de ses idées
François Duchesneau

6. Leibniz critique de Locke sur l’entendement humain

1. La critique de l’entendement selon Locke
2. Les fondements de l’intellection selon Leibniz
3. Conclusion
Dario Perinetti

7. Le tournant humien

Les éléments du monde de l’esprit
Connaissance et certitude
Croyances empiriques et inférences causales
Croyance et sentiments
Scepticisme et normativité des croyances
Sébastien Charles

8. Berkeley ou l’immatérialisme comme réponse au scepticisme

1. Les conséquences sceptiques des philosophies de Descartes et Locke
2. La réaction berkeleyenne : le nouveau principe
3. La réponse au scepticisme : du refus de la matière à l’immatérialisme
4. Le problème de l’existence du monde extérieur
5. Le réalisme berkeleyen en question
6. Une épistémologie théophanique
Claude Piché

9. L’origine, l’étendue et les limites de la connaissance a priori selon Kant

1. La critique de la faculté de connaître
2. La Révolution copernicienne
3. La connaissance transcendantale
4. L’appel au sujet connaissant
5. L’Analytique des principes
Iain Macdonald

10. Hegel et la force infinie du savoir

1. Hegel critique de Kant : la chose en soi
Hegel critique de Kant : l’ego transcendantal
2. Le modèle hégélien de la connaissance
Dialectique et expérience
3. L’unilatéralité de la connaissance individuelle et la souveraine ingratitude de l’esprit
Mathieu Marion

11. L’épistémologie de Russell : de la logique mathématique aux vertus épistémiques

1. Logique mathématique et philosophie scientifique
2. L’atomisme logique et la théorie de la connaissance
3. L’évolution de l’épistémologie de Russell
4. Russell et les vertus Épistémiques
Sandra Lapointe

12. Husserl sur le psychologisme, la logique et la théorie de la connaissance

1. Théorie de la connaissance, logique et psychologisme
2. Une question de fondement
3. Qu’est qu’une discipline normative ?
4. Théorie de la science et Begründung
5. La signification objective et la « logique pure »
6. Philosophie de l’esprit et théorie de la connaissance : quel rapport ?
Robert Nadeau

13. Schlick et l’avènement de l’empirisme logique

Schlick et son Cercle
L’idée de connaissance
L’exigence de vérité
L’empirisme conséquent
La question du fondement
Les années Schlick
Alain Voizard

14. Sur la notion de schème conceptuel : Kuhn, Davidson et Quine

2. Thomas Kuhn
3. Trois critiques
4. Davidson
5. Quine
Serge Robert

15. Logique de la découverte et naturalisation de la connaissance : l’épistémologie historique d’Imre Lakatos

1. Découverte et justification en épistémologie
2. La justification contre la découverte
3. Le maintien d’un justificationnisme exclusif
4. Le retour de la découverte et la naturalisation
5. Le falsificationnisme mathématique
6. Le traitement des contre-exemples
7. La nature des programmes de recherche
8. La falsifiabilité du falsificationnisme
9. La falsification et l’abandon
10. La correction contre la falsification
11. Fondation, justification et naturalisation
12. La naturalisation et les sciences cognitives
Yves Gingras

16. Les théories sociologiques de la connaissance

1. Sociologie marxiste du développement scientifique
2. Les bases sociales de la recherche scientifique
3. Les bases sociales des catégories de pensée
4. La sociologie de la connaissance
5. La construction sociale des faits scientifiques
6. Réflexivité sociologique et relativisme
7. Conclusion : la temporalité de l’argumentation scientifique
Martin Montminy

17. Le contextualisme épistémologique

1. Le paradoxe sceptique
2. La solution contextualiste
3. L’invariantisme
4. Une conséquence fâcheuse du contextualisme ?
5. Deux formes de scepticisme
6. Les manœuvres d’assertabilité légitime
7. L’invariantisme sensible aux circonstances du sujet
8. Le rôle du contexte
Yves Bouchard

18. La normativité en épistémologie contemporaine

1. Source de la normativité épistémique
1.1 Fondationnalisme et cohérentisme
1.2 Fiabilisme
1.3 Conclusion
2. Qualité de la normativité épistémique
2.1 Analyse de Dretske
2.2 Objection de Klein
2.3 Perspective contextualiste
2.4 Deux visages du sceptique
2.5 Conclusion
Pierre Poirier

19. Unité et diversité du cognitivisme en théorie de la connaissance

1. Le naturalisme et ses dimensions
2. Le retour du naturalisme en théorie de la connaissance et la promesse cognitiviste
3. Les sciences cognitives au secours de la théorie de la connaissance
4. La connaissance comme objet cognitif
4.1 Cognitivisme ontologique analytique
4.2 Cognitivisme ontologique émergentiste