Version classiqueVersion mobile

Médecine(s) et santé

 | 
Laurence Monnais

Partie I. La fabrique d'un système médical

Chapitre 1. L’acte de naissance d’une science

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La médecine moderne n’est évidemment pas née du jour au lendemain. On voudra en cerner les bases sur une période élastique qui a vu la cristallisation d’un ensemble de caractéristiques associées à l’idée de médecine scientifique qui déterminent encore aujourd’hui la façon dont nous affrontons […] les questions de santé », écrit l’historien des sciences Jean-Paul Gaudillière : « organisation professionnelle, spécialisation par pathologie ou par organe, exercice et enseignement à l’hôpital, association entre sciences de la vie et analyse des processus pathologiques, recours à la modélisation expérimentale, constitution d’une expertise étatique de la santé des populations*1.

Les fondements épistémologiques de ce modèle médical sont d’abord à dénicher dans une accumulation de découvertes et de réflexions à partir de la Renaissance, alors que s’impose doucement mais sûrement l’idée de lois universelles que l’esprit humain peut formuler, comprendre et vérifier, préfigurant une conviction q...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search