Version classiqueVersion mobile

Histoire des pensionnats indiens catholiques au Québec

 | 
Henri Goulet

Annexe F. La défense du principe de pensionnat, en 1942

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En novembre 1942, les pères oblats organisent une conférence de trois jours à Saint-Boniface au Manitoba. À l’ordre du jour : l’étude du nouveau programme scolaire imposé par le département des Affaires indiennes aux pensionnats indiens du Canada. La représentation, provenant des trois provinces de l’Ouest, est imposante : 25 dirigeants oblats, 45 religieuses responsables de l’enseignement dans les pensionnats oblats, ainsi que trois représentants du ministère des Mines et Ressources, MM. Philip Phelan (il est au Département depuis 1917), Doucet et Hamilton. Le compte rendu officiel de la rencontre donne une bonne idée de la vision globale des oblats en matière d’éducation dans les pensionnats à cette époque1.

Cette éducation fondamentale tient compte :

1. De la personnalité humaine à laquelle elle enseigne sa propre dignité, le respect de soi, le sens de la responsabilité et du devoir. L’éducation générale doit instruire, développer l’intelligence et le jugement, et toutes les facult...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search