Version classiqueVersion mobile

Gouvernance et planification collaborative

 | 
Olivier Roy-Baillargeon
, 
Michel Gariépy

Chapitre 6. Aménagement métropolitain à Toronto : réalisations partielles et participation chancelante

Pierre Filion

Résumé

En étudiant l’histoire de l’aménagement dans la région de Toronto depuis la Seconde Guerre mondiale, on se dote d’une longue perspective historique qui permet de dégager des observations sur l’aménagement à l’échelle métropolitaine. Il y a d’abord la césure entre le contenu des plans et les réalisations en matière d’urbanisme. Ce n’est que récemment, à la suite de l’adoption d’une loi provinciale sur l’aménagement régional à Toronto et d’un contrôle resserré sur les décisions municipales, qu’un plan est parvenu à modifier la croissance métropolitaine. Une autre observation, plus directement reliée à l’objet de l’ouvrage, porte sur la participation aux décisions sur l’aménagement au niveau métropolitain. Durant la période à l’étude, l’aménagement métropolitain est demeuré une chasse gardée des experts, surtout des urbanistes. Nous avons assisté à la mise en place de mécanismes de participation populaire, mais le public restreint qui a pris part à ces consultations a eu peu d’influence sur l’orientation des plans. Le plus souvent, la participation consistait à solliciter une réaction du public par rapport à des stratégies qui étaient déjà pleinement formulées. Il y a aussi le fait que pour la majorité des gens, les questions reliées à l’aménagement métropolitain soulèvent moins d’intérêt que les enjeux locaux.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce chapitre porte sur les différentes stratégies d’aménagement de portée métropolitaine adoptées à Toronto depuis la Seconde Guerre mondiale. Au cours de cette période, différents enjeux reliés à l’urbanisme à Toronto ont été définis comme étant de nature métropolitaine plutôt que locale ou municipale. Ce fut bien entendu le cas, comme partout en Amérique du Nord, des réseaux d’autoroutes, des grandes artères et des principaux systèmes de transport collectif. Les plans d’aménagement ont aussi proposé des schémas métropolitains mettant en relief le rôle structurant sur le plan régional de réseaux de centres multifonctionnels situés aux points névralgiques des systèmes de transport. De façon plus intermittente, les concentrations d’habitations de forte densité et de logements sociaux ont également fait l’objet de politiques de distribution à l’échelle métropolitaine. Après avoir fait leur apparition dans les documents d’aménagement des années 1970, les concepts de ceinture verte et de...

Auteur

Pierre Filion (pfilion@uwaterloo.ca) est professeur à l’École d’urbanisme de l’Université de Waterloo. Ses recherches portent sur l’aménagement métropolitain en Amérique du Nord, la morphologie urbaine et l’évolution de la banlieue. Il a siégé à différents comités consultatifs et scientifiques nationaux et internationaux, notamment sur les Grands-Lacs et sur l’aménagement des régions métropolitaines d’Ottawa-Gatineau et de Toronto.

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search