Version classiqueVersion mobile

Gouvernance et planification collaborative

 | 
Olivier Roy-Baillargeon
, 
Michel Gariépy

Chapitre 1. La participation publique dans le Grand Montréal : de la consultation à la planification collaborative

Michel Gariépy et Olivier Roy-Baillargeon

Résumé

Cette contribution vise à déterminer si et, le cas échéant, comment la participation publique récurrente peut être un facteur de cohérence de la planification territoriale entre les différentes échelles de gouvernement et comment les participants récurrents s’adaptent à la différenciation de l’action publique qui s’effectue dans sa mise en œuvre. Elle prend appui sur cinq cas échelonnés de 2004 à 2014, dans la région de Montréal : un de ces cas se rapporte à un document de planification stratégique à l’échelle métropolitaine (le PMAD), deux autres concernent des documents de planification à l’échelle municipale (un plan d’urbanisme et un énoncé de vision stratégique) et les deux derniers, un document de planification à l’échelle d’un quartier (un PPU). L’analyse, en suivant une démarche à dessein quantitative, cible les positions et les requêtes des « participants récurrents » aux projets soumis et révèle que les taux de satisfaction obtenus à ces requêtes sont faibles, mais que des retombées se constatent sur le plan procédural, avec la légitimation de leur position ou leur insertion dans une concertation élargie. La cohérence de l’action publique et sa mise en œuvre ressortent comme des préoccupations importantes qui attestent une évolution vers une planification plus stratégique et plus collaborative, par leur contribution à la spécification des actions. Cette planification collaborative apparaît originale par le rôle que tant le dispositif de participation publique que les tiers organisateurs, comme l’OCPM, y jouent.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’émergence de la planification collaborative comme paradigme alternatif à la planification rationnelle d’ensemble classique n’est pas étrangère à la critique dont a fait l’objet la notion de cohérence. La mise en œuvre de l’action publique contemporaine se caractérise par la différenciation, davantage que par sa standardisation descendante (top-down), au travers des différents ordres de gouvernement et d’administration. La cohérence reste toutefois un postulat implicite, une exigence intellectuelle, une attente des diverses parties prenantes aux processus de planification, ne serait-ce que dans ses substituts opérationnels en matière de pratique de l’aménagement et de l’urbanisme que sont la « conformité », la « concordance » et même l’« efficience ».

Par ailleurs, la gouvernance de la région métropolitaine de Montréal s’est grandement complexifiée au cours des dernières années. En sus de la création de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) en 2001, une refonte majeure des ...

Auteurs

Michel Gariépy (michel.gariepy@umontreal.ca) a obtenu un PhD de la Bartlett School of Architecture and Planning de l’University College de Londres. Il est urbaniste émérite (OUQ, 2013) et professeur émérite à l’École d’urbanisme et d’architecture de paysage de l’Université de Montréal, dont il a été directeur, avant d’être doyen de la Faculté de l’aménagement. Ses recherches portent sur l’inscription territoriale des réseaux techniques et les effets des dispositifs de participation publique sur la planification et l’urbanisme.

Olivier Roy-Baillargeon (olivier.roybaillargeon@gmail.com) est docteur en aménagement de l’Université de Montréal et stagiaire postdoctoral Banting à l’Université de Waterloo. Ses recherches portent sur la gouvernance de la planification métropolitaine, la coordination du transport et de l’aménagement et le transit-oriented development (TOD) dans les principales métropoles canadiennes.

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search