Version classiqueVersion mobile

Consolidation de la paix et fragilité étatique

 | 
Jocelyn Coulon
, 
Damien Larramendy

Partie 3. Le cas du Tchad

Chapitre 9. Un modèle viable à long terme ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si le renforcement de l’armée tchadienne semble jouer un rôle prépondérant dans la stabilisation de la situation sécuritaire nationale et régionale, la stabilité présente porte néanmoins les germes d’une instabilité future.

Selon un interlocuteur rencontré à N’Djamena, « au Tchad, la paix n’est pas maîtrisée démocratiquement. Elle est maîtrisée militairement1 ». Un récent rapport d’Amnistie internationale illustre cet état de fait, décrivant les rouages par lesquels les autorités tchadiennes répriment toute menace – avérée ou imaginée – à la stabilité du régime. Le supposé coup d’État manqué de mai 2013 en est une bomme image. À cette occasion, l’Agence nationale de sécurité (ANS) liquide de trois à huit personnes rassemblées pour organiser ce que les autorités tchadiennes qualifient de complot. Une importante vague d’arrestations s’ensuit. Une trentaine de députés d’opposition, de journalistes, de syndicalistes et de blogueurs sont arrêtés ou contraints à l’exil dans ce qui, selon p...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search