Version classiqueVersion mobile

Consolidation de la paix et fragilité étatique

 | 
Jocelyn Coulon
, 
Damien Larramendy

Partie 2. Le cas de la République centrafricaine

Chapitre 4. L’échec du BONUCA et du BINUCA

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il faut reconnaître que les Bureaux ont connu des problèmes internes. Ceux-ci ont eu des répercussions sur la réputation de l’ONU et des Bureaux, ont instauré des pratiques dont les effets se font toujours sentir et ont produit des séquelles qu’il faut réparer1.

Alors que les opérations de paix traditionnelles ont surtout pour mandat de gérer la situation sécuritaire, le Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BONUCA) et le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA) sont mis en place par les Nations Unies afin de consolider la paix en RCA. Cette partie décrit le contexte de la création des deux Bureaux, l’évolution de leurs mandats respectifs, leur fonctionnement quotidien et les interactions avec d’autres acteurs engagés dans le processus de consolidation de la paix en RCA.

Le BONUCA et son successeur le BINUCA sont créés en 2000 et en 2010. Ils vont œuvrer en parallèl...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search