Version classiqueVersion mobile

Consolidation de la paix et fragilité étatique

 | 
Jocelyn Coulon
, 
Damien Larramendy

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 24 mars 2013, François Bozizé, le président centrafricain, fuit le pays devant l’offensive des rebelles de la Séléka, une coalition hétéroclite de groupes armés qui marche sur Bangui, la capitale. Ce coup d’État réduit à néant les efforts de consolidation de la paix déployés depuis 1997 par la population locale et la communauté internationale, rapprochant un peu plus le pays de l’effondrement.

Au moment de ce renversement, l’Afrique est considérée par le Failed States Index (devenu en 2014 le Fragile States Index) comme le continent le plus touché par la fragilité étatique, sept des dix États les plus fragiles du monde s’y trouvant. Avec la République démocratique du Congo (2e position), le Tchad (5e position) et la République centrafricaine (RCA) (9e position) en tête de liste, l’Afrique centrale est l’un des sous-ensembles géographiques les plus touchés par ce phénomène, si ce n’est le plus touché du monde.

Au sein de cette sous-région, la RCA et le Tchad sont comparables à diver...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search