Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Chapitre 6. « La pharmacologie, non la science de la thérapeutique elle-même »

L’utilisation de l’histoire chez Nietzsche et Burckhardt

p. 201-216


Extrait

1La question que nous voudrions examiner ici concernera le rapport de Nietzsche à son collègue et ami de Bâle, Jacob Burckhardt, relativement à la compréhension de l’histoire, et plus encore à l’utilisation originale qu’elle peut susciter.

2La pensée de Burckhardt constitue à coup sûr l’une des références intellectuelles les plus marquantes pour la formation de l’univers nietzschéen, l’une des plus durables et l’une des plus influentes, si tant est que le terme d’influence permette de cerner la nature du dialogue si original qui nourrit la méditation de Nietzsche. On sait que les deux hommes se rencontrent à l’occasion de l’élection de Nietzsche à l’Université de Bâle, au tout début de la carrière de celui-ci ; on se souvient aussi que l’auteur d’Ainsi parlait Zarathoustra, si prompt à critiquer, voire à railler de façon mordante les universitaires, continue d’exprimer son admiration respectueuse pour Burckhardt jusque dans ses tout derniers textes, y compris dans les billets qu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.