Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Chapitre 5. Les sources du Napoléon de Nietzsche

Traduit par Martine Béland (trad.)

p. 163-199


Extrait

Mes précurseurs […] les artistes idéaux, cette excroissance du mouvement napoléonien.
FP 35[45], mai-juil. 1885
[L]e siècle prochain marchera sur les brisées de Napoléon, le premier en date et le plus moderne des hommes des temps nouveaux. Pour les tâches des siècles prochains, la « vie publique » et les Parlements sont les organisations les plus inadéquates qui soient.
FP 37[9], mai-juil. 1885

1Il a été suggéré que Nietzsche s’inscrit dans un courant qui, en historiographie napoléonienne, nourrit le culte de la personnalité et se représente Napoléon « comme une sorte de force métaphysique2 ». Cette affirmation n’est pas sans fondement, puisque l’image que Nietzsche s’est formée de Napoléon fut en grande partie tributaire de sa lecture du Mémorial de Sainte-Hélène écrit par Las Cases en 18233, ainsi que de l’Entrevue avec Napoléon (1808) et des Conversations avec Eckermann (1824) de Goethe. Ayant rencontré Napoléon au congrès d’Erfurt en 1808, Goethe le considérait comme « le phéno

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.