Version classiqueVersion mobile

Tradition antique et tolérance moderne

 | 
Raymond Klibansky

IV. Regards rétrospectifs

Souvenirs d’Ernst Cassirer

Entretien avec Thomas Göller

Note de l’éditeur

Publié en allemand sous le titre « Erinnerungen an Ernst Cassirer. Raymond Klibansky im Gespräch mit Thomas Göller », in Internationale Zeitschrift für Philosophie, Stuttgart, Heft 2, 1999, p. 275-288 (traduction de Christian Roy). Cet entretien est la version mise à jour et augmentée en 1999, avec l’aide et les soins de R. Klibansky, d’une interview réalisée début 1990 à Francfort-sur-le-Main pour une émission de radio.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Thomas GöllerProfesseur Klibansky, vous avez été en étroit contact avec Ernst Cassirer et sa famille. Comment cela est-il arrivé ?

Raymond Klibansky – Je connaissais bien le fils d’Ernst Cassirer, Heinz, ainsi que sa fille Anne ; alors que Cassirer les accompagnait à ma première école – l’Odenwaldschule –, j’ai fait sa connaissance sur son chemin à Heidelberga. Comme étudiant, j’ai ensuite eu le bonheur d’être invité par Ernst Cassirer. J’ai été l’hôte de sa maison à Hambourg sur la Blumenstraße et c’est là que j’habitai à l’été 1926. Ç’a été pour moi une période inoubliable. À l’Odenwaldschule, j’avais commencé vers la fin de 1922 à lire ses écrits, soit Freiheit und Form (Liberté et forme) et Idee und Gestalt (Idée et figure). Sa grande connaissance de la littérature allemande, sa merveilleuse maîtrise de la langue allemande et l’unité qu’il voyait entre la création littéraire et la création philosophique ont fait une grande impression sur moi. Je me suis famil...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search