Version classiqueVersion mobile

Tradition antique et tolérance moderne

 | 
Raymond Klibansky

III. Tolérance et liberté

John Locke, Lettre sur la tolérance

Note de l’éditeur

Paru comme préface à l’édition critique de John Locke, Lettre sur la tolérance (texte latin et traduction française par Raymond Polin), Paris, PUF, 1964, p. ix-xxxi.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’Epistola de tolerantia de John Locke a été souvent publiée en Grande-Bretagne et aux États-Unis, au cours du XIXe siècle et pendant les dernières décennies encore. Ces éditions, cependant, ne présentent pas le texte original latin de Locke, qui parut à Gouda en 1689, sans nom d’auteur ; elles ne font que reproduire la traduction anglaise de William Popple, neveu du poète Andrew Marvell. Plus exactement, tous les éditeurs récents se sont fondés sur la première édition de cette traduction (Londres, imprimée pour Awnsham Churchill, 1689), sans tenir compte de la révision effectuée par ce même Popple l’année suivante (Londres, également pour Churchill, 1690).

Ce n’est que dans un codicille à son testament, en date du 15 septembre 1704 (actuellement à Oxford, Bibliothèque bodléienne, ms. Locke b. 5, n° 14), que Locke reconnut être l’auteur de l’Epistola et avalisa en même temps de son autorité la traduction de Popple, en ces termes : « Je laisse en outre à la bibliothèque publique de l’...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search