Version classiqueVersion mobile

La délinquance sexuelle des mineurs

 | 
Monique Tardif

Deuxième partie. Tendances

Chapitre 15. La sexualité des jeunes à l’ère d’Internet : nouvelles réalités et dérives

Jo-Annie Spearson Goulet, Francis Fortin et Monique Tardif

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis sa création dans les années 1980, Internet n’a cessé de croître de façon fulgurante. Selon de vastes enquêtes effectuées auprès de jeunes Australiens et Canadiens âgés de 9 à 18 ans au début du 21e siècle, de 79 à 93 % avaient accès à Internet à la maison (Australian Broadcasting Authority, 2001 ; Réseau Éducation-Médias, 2001), alors que les jeunes Norvégiens et Français de 12 à 18 ans étaient moins nombreux à y avoir accès, avec respectivement 53 % et 34 % (Bevort et Breda, 2001 ; Johansson et Götestam, 2004). Du côté canadien, la phase II de l’étude du Réseau Éducation-Médias (2005) rapporte une augmentation marquée du nombre de jeunes ayant accès à Internet à la maison, qui est passé de 79 % (2001) à 94 % (2005). Ces données révèlent, d’une part, à quel point, depuis le début du siècle, Internet est présent dans la vie des adolescents dans la plupart des pays industrialisés et, d’autre part, que son accessibilité augmente rapidement. Par conséquent, au moment de la public...

Auteurs

Étudiante au doctorat en psychologie, Université du Québec à Montréal. Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal, Institut Philippe-Pinel de Montréal

Chercheur au CICC, école de criminologie, Université de Montréal. Membre du conseil d'administration de l'Alliance nationale d'intervention judiciaire et de formation contre la cybercriminalité du Canada (ANJFC) / National Cyber-Forensics and Training Alliance CANADA (NCFTA). Chercheur SERENE-RISC. Chercheur associé au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS de la Capitale-Nationale)

Monique Tardif, Ph D, est professeure titulaire au Département de sexologie et professeur externe au Département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), elle est aussi psychologue clinicienne à l'Institut Philippe-Pinel de Montréal. Elle est chercheure régulière au Centre de recherche de l'Institut Philippe-Pinel de Montréal, au Centre international de criminologie comparée et au Centre de recherche Fernand-Seguin. Membre du groupe de recherche sur les agresseurs sexuels, ses travaux de recherche portent sur les adolescents auteurs d'abus sexuels et leurs familles, la conception d'instruments psychométriques sur les déviances sexuelles et le déni-minimisation des agresseurs sexuels, et les facteurs neuropsychologiques et les comportements à risque des adolescents auteurs d'abus sexuels.

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search