Version classiqueVersion mobile

Penser la formation en gestion

 | 
Jean-Pierre Béchard

Remerciements

Texte intégral

1Plusieurs personnes ont contribué à leur manière à l’aboutissement de ce périple. Ma conjointe Francine m’a souvent vu m’impatienter, tourner en rond, me tracasser, me débattre avec des idées, des concepts pas toujours ancrés dans la réalité. Elle aura fait don d’un espace de travail, d’une bulle de réflexion salutaire à l’achèvement de ce projet. Je lui en suis profondément reconnaissant. Sur le plan professionnel, les nombreuses discussions avec des collègues en sciences de la gestion et en sciences de l’éducation m’ont permis d’accéder aux préoccupations pédagogiques de toutes sortes et m’ont révélé nombre de concepts essentiels. Ces brassages d’idées et de pratiques participent indéniablement à la genèse de cet ouvrage.

2Je tiens à remercier la communauté de HEC Montréal sur plusieurs plans. Tout d’abord, je me sens redevable des multiples discussions avec les étudiants de doctorat lors du séminaire doctoral de pédagogie en gestion : leur fraîcheur et leur curiosité m’ont accompagné dans la réalisation de mon projet. Ensuite, un merci tout particulier à l’équipe des programmes de certificat, qui a élargi considérablement ma pensée pédagogique. De son côté, le Département de management a contribué à l’approfondissement de mes idées, notamment au chapitre des valeurs éducatives. Je veux aussi lever mon chapeau à la Direction de la recherche qui a apporté un soutien financier inestimable à cette édition, ainsi qu’à France Charland qui a été la correctrice experte des nombreuses versions du manuscrit. Finalement, je me dois de remercier la direction générale de HEC Montréal qui invite tous ses professeurs nouvellement titulaires à construire une leçon inaugurale : c’est lors de cet exercice peu banal, il y a de cela sept ans, que l’idée d’écrire sur la formation en gestion a pris son envol.

3Un livre doit rencontrer son public. C’est à cette tâche que l’équipe des Presses de l’Université de Montréal s’est affairée par l’entremise de l’ex-directeur général, Antoine Del Busso, et de la directrice de l’édition, Nadine Tremblay, qui ont cru au projet et 1ui m’ont fait confiance tout au long du voyage. Ces marques d’encouragement et de soutien ont valu leur pesant d’or lors de passages plus houleux de la démarche d’écriture. Un grand merci aux deux évaluateurs anonymes qui ont été d’une précieuse générosité et ont de ce fait contribué à bonifier les idées souvent mal dégrossies de la première version. Finalement, un dernier mot de remerciement à Gertrude, ma mère âgée de 94 ans, qui m’a transmis le goût des mots et le plaisir de jongler avec eux. Cet héritage m’a donné des ailes, des ailes pour survoler moult paysages de la formation en gestion.

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search