Version classiqueVersion mobile

Les enjeux éthiques de la limite des ressources en santé

 | 
Jean-Christophe Bélisle Pipon
, 
Béatrice Godard
, 
Jocelyne Saint-Arnaud

Section 3. Choix de société et gestion des enjeux organisationnels

Chapitre 11. Les professionnels sont-ils les gardiens du système de santé ? Une perspective organisationnelle

Yolaine Rioux et Lise Lamothe

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans le système de santé québécois, la création des centres de santé et de services sociaux (CSSS) a été associée à un changement de grande importance. En effet, on leur a donné le mandat d’améliorer la santé et le bienêtre de leur population en plus de répondre aux besoins des utilisateurs de soins et services. Cet élargissement de la gamme des services offerts permet d’inclure des préoccupations associées à l’ensemble des déterminants de la santé et entraîne la promotion d’activités en plusieurs lieux de prestation de services, même en dehors des lieux physiques du CSSS. Le tout doit s’opérer dans un contexte où les ressources financières et humaines sont limitées. Des choix doivent donc être faits.

La perspective organisationnelle

Avant de préciser les enjeux éthiques soulevés par ces choix, voyons les caractéristiques et les dynamiques propres aux organisations de santé ayant une influence sur la prise de décision. Les organisations de santé sont un système social structuré autour...

Auteurs

Adjointe à la directrice médicale au Secrétariat de l’enseignement et de la recherche au CSSS Richelieu-Yamaska. Elle a une formation en sciences infirmières (B. Sc, M. Sc) et en droit et politiques de la santé (LL. M). Elle s’intéresse particulièrement à la notion de responsabilité populationnelle, à la gestion en réseau, aux aspects légaux et éthiques du système de santé.

Professeure titulaire, vice-doyenne aux études à l’École de santé publique (ESPUM) et chercheure régulière à l’Institut de recherche en santé publique de l’Université de Montréal (IRSPUM). Elle est spécialiste de l’organisation des services de santé (Ph. D., Théories des organisations). Ses intérêts de recherche portent sur la gouvernance et la transformation des organisations de santé.

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search