Version classiqueVersion mobile

Social-démocratie 2.1

 | 
Stéphane Paquin

Chapitre 4. Les fondements historiques du modèle suédois

Pier-Luc Lévesque

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au cours du XXe siècle, la Suède a développé une forme d’État-providence dont les particularités ne laissent aucun observateur indifférent1. En effet, plusieurs auteurs tels que Sven Steinmo et Bo Rothstein2 ou André Sapir (2006) n’hésitent pas à louanger ce modèle en affirmant qu’il est actuellement le seul à concilier l’égalité sociale et l’efficacité économique. En d’autres termes, pour ces analystes l’État-providence suédois produit de meilleurs résultats que ceux de l’Europe continentale ou du monde anglo-saxon. Néanmoins, on trouve également certains détracteurs des États-providence nordiques. Einhorn et Logue (2003), par exemple, remarquent que le modèle suédois engendre une fiscalité oppressante et une diminution considérable de l’autonomie individuelle et qu’il n’est pas en mesure de supprimer certains problèmes sociaux tels que l’alcoolisme et le suicide. Avant même de porter un jugement sur les vices et les vertus du modèle, il convient d’expliquer ses bases politiques, é...

Auteur

Conseiller politique au cabinet du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais. Il poursuit également des études doctorales à l’École nationale d’administration publique et il a obtenu des bourses du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et de la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée (CRÉPIC). En 2014, il était cotitulaire de l’École d’été sur le modèle scandinave du Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM) avec monsieur Henry Milner.

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search