Version classiqueVersion mobile

Quelle justice internationale au Proche-Orient ?

 | 
Cynthia Eid
, 
Fady Fadel

Chapitre 4. Le cadre juridique de la coopération du gouvernement libanais avec le TSL

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Comme nous l’avons constaté dans le chapitre précédent, le gouvernement libanais doit tenir son engagement de collaborer avec le TSL afin d’honorer l’obligation découlant de l’accord entré en vigueur avec la résolution 1757. Face à cette obligation légale, l’opinion publique libanaise est divisée quant à la coopération que son pays doit établir ou non avec le TSL.

En effet, en raison du contenu des actes d’accusation (à l’encontre de membres du Hezbollah libanais) et de fuites d’informations et d’enregistrements confidentiels détenus par le Bureau du procureur et impliquant certaines personnalités politiques influentes, la question du TSL divise plus que jamais les Libanais. Pourtant, la classe politique, pro-ou anti-TSL, affronte continuellement divers scénarios politiques qui consacrent le sacro-saint compromis par rapport aux grands enjeux. Les politiques libanaises, rompues à la pratique des compromis, cherchent toujours, avec l’appui des puissances régionales, des solutions à la...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search