Version classiqueVersion mobile

La fédéralisation de l'immigration au Canada

 | 
Mireille Paquet

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Canada se nourrit d’immigrants. Depuis l’installation des premiers colons, l’immigration internationale n’a cessé de prendre de l’ampleur au pays, jusqu’à devenir la source première de croissance de la population. Lorsqu’on le compare à ses voisins du Sud ou aux pays européens, le Canada projette une image positive en matière de relations interculturelles, et peu de discours remettent en question la contribution de l’immigration à la société et à l’économie. Le succès du pays dans ce domaine n’est pas tant le fait de prédispositions particulières de la population canadienne, mais plutôt la cause de l’action de l’État qui a mis en place, à partir des années 1960, un régime de politiques publiques d’immigration et d’intégration. Ce « modèle canadien » se distingue, à l’échelle internationale, par le rôle prépondérant du gouvernement dans la gestion de l’immigration, des politiques de sélection libérales fondées sur des critères économiques, une politique officielle de multicultural...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search