Version classiqueVersion mobile

Le manque en partage

 | 
Frédéric Rondeau

Michel Beaulieu

Un amour quelconque

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

[C]e n’est pas l’amour qui fait le poème, mais
l’invention du poème par l’amour, et de
l’amour par le poème, comme une grammaire
nouvelle qu’on invente à la vie1.
Henri Meschonnic

L’impression de n’être lié à aucun groupe, de ne faire partie d’aucune mouvance particulière, d’errer sans cesse dans un passé jamais révolu est persistante dans l’œuvre de Michel Beaulieu. Nous pouvons notamment la percevoir chez le narrateur du roman La Représentation qui abordait la question de la filiation en ces termes : « tu pourrais sans doute me démontrer que tu appartiens à une génération coincée, que tes prédécesseurs croyaient aux grands mots et aux grands sentiments, que tes cadets n’y croient plus, eux, que tu te trouves pris à y croire un jour, à n’y plus croire le lendemain » (RE, 166). Dans ce passage, l’appartenance est étroitement liée à la croyance. Pour le narrateur, le véritable drame réside dans le défaut de certitude, la perplexité, et dans le fait de ne pas pouvoir s’identifier pleinemen...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search