Version classiqueVersion mobile

Le manque en partage

 | 
Frédéric Rondeau

Michel Beaulieu

Un portrait poétique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le visage est le seul lieu de la communauté,
l’unique cité possible1.
Giorgio Agamben

À la fin des années soixante-dix, Michel Beaulieu plonge plus que jamais dans un travail d’écriture de soi. La multiplication du référent biographique et la mise en scène de l’individualité en ont fait l’un des précurseurs de la littérature intimiste au Québec. Ce « souci de soi », comme l’a bien montré Michel Foucault, se développe par des pratiques et des techniques de subjectivation2. Le philosophe, qui s’intéresse aux « arts de soi-même » dans la culture gréco-romaine, rappelle l’importance de l’écriture pour la connaissance personnelle. Celle-ci suppose un choix, une sélection de récits, d’épisodes de vie ou de caractéristiques à révéler ou non par le texte. Cette collection de traits et de marques, de préférences et d’omissions, participe d’une configuration particulière du « je » et de son rapport à la communauté. Dans les prochaines pages, nous nous intéresserons à la façon dont la représentat...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search