Version classiqueVersion mobile

Le manque en partage

 | 
Frédéric Rondeau

Michel Beaulieu

Géographies du poème : un voyage en Amérique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

je n’ai plus vingt ans je me promène
parmi les réseaux d’une ville
qui n’a plus de nom
[…] (IND2, 25)

To chart this land
hanging over ten thousand inlets
& a distant mind of as many narrows,
an impossible thing
George Bowering1
There is no measure to guide us, no
recognizable measure.
William Carlos Williams2

Michel Beaulieu fut certainement, au Québec, l’un des plus grands lecteurs et collectionneurs de poésie. La bibliothèque qu’il légua à celle de l’Université de Montréal compte approximativement 6700 recueils, dont plus de 2500 en langue anglaise3.

Du côté de la poésie américaine, en plus des classiques comme Ezra Pound, Hart Crane et William Carlos Williams — Bernard Noël et Pierre Nepveu ont bien relevé l’importance particulière de ce dernier pour Beaulieu4 —, on retrouve de nombreux titres rares publiés dans la foulée du mouvement beat. Or, pour l’auteur, la poésie américaine doit être entendue en son sens continental puisqu’il était aussi féru de poésie canadienne-anglaise et sud-américa...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search