Version classiqueVersion mobile

La contre-culture au Québec

 | 
Frédéric Rondeau
, 
Karim Larose

Réseaux et militantismes sociaux

Chapitre 14. Les libertés possibles : la reconnaissance du féminisme dans Mainmise

Marie-Andrée Bergeron

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1970, dans l’éditorial programmatique de la revue Mainmise1, Jean Basile, alias « Pénélope », invite toute « espèce underground » qui soit à se répandre, pour qu’advienne le grand mouvement de libération utopique dont Mainmise se veut l’organe de diffusion officiel2. Tout au long des années de publication de la revue, c’est-à-dire entre 1970 et 1978, le discours de Mainmise sur cette révolution utopiste constituera l’un des soubassements de la mouvance contre-culturelle qui chemine dans les champs artistique et intellectuel québécois de l’époque. Pour quiconque voulait se brancher à la pensée rock souterraine héritière de celle des hippies étatsuniens, pour quiconque, encore, voulait participer à ce mouvement de révolution globale que les acteurs et actrices de la contre-culture proposent, Mainmise était essentielle, car elle en représentait le moyen d’information et de diffusion (Mm, décembre 1970, 62). Mainmise entendait être de toutes les luttes de libération nationale, coloni...

Auteur

Professeure adjointe au Département de français, italien et espagnol de l’Université de Calgary. Elle travaille sur la littérature québécoise, la littérature des femmes et féministe et la participation des femmes aux revues culturelles et d’idées. Elle a écrit La Vie en rose (2012) et publié Les intellectuel.les au Québec. Une brève histoire, avec Yvan Lalonde, Michel Lacroix et Jonathan Livernois (2015).

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search