Version classiqueVersion mobile

La contre-culture au Québec

 | 
Frédéric Rondeau
, 
Karim Larose

Imaginaires visuels

Chapitre 10. La fin du mythe de l’art underground : Le Crash de Jean-Paul Mousseau et le modèle de la démocratie culturelle

Anithe de Carvalho

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsqu’on consulte l’incontournable ouvrage Québec underground 1962-19721, une compilation des expériences artistiques et culturelles de l’époque en marge des institutions artistiques traditionnelles, soit le musée et la galerie privée, nous observons que les expériences de Jean-Paul Mousseau, artiste en arts visuels et signataire du Refus global (1948), ont été classées sous l’étiquette underground. C’est dans le tome 3 de l’ouvrage, et en particulier dans la section « Les Lone Rangers » que sont répertoriées les expériences de l’artiste, à côté de celles du designer François Dallegret, du scénographe Germain Perron et de l’artiste visuel Maurice Demers. Robillard dit que Lone Rangers doit être compris dans le sens des mots de Lucky Luke lorsqu’il chante : « I’m a poor lonesome cowboy », c’est-à-dire celui qui fait chemin seul. En ce qui concerne l’utilisation du terme underground, Robillard concède qu’il s’agit d’un emprunt abusif et quelque peu opportuniste2. Pour lui, l’expressi...

Auteur

Historienne de l’art, enseigne à l’université et au cégep. Ses recherches portent sur l’étatisation et l’institutionnalisation de l’art underground québécois à l’ère de la démocratie culturelle. Elle a publié deux essais sur les années 1960 et 1970 dont Art rebelle et contre-culture. Création collective underground au Québec (2015).

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search