Version classiqueVersion mobile

La contre-culture au Québec

 | 
Frédéric Rondeau
, 
Karim Larose

Introduction

Karim Larose et Frédéric Rondeau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Underground », « marge », « alternative », « contre-société », « nouvelle culture » : autant d’appellations pour désigner la multiplicité des phénomènes contre-culturels1. Dans un ouvrage collectif récent sur le sujet, Contre-cultures !2, le pluriel du titre permet ainsi de recouvrir non seulement les manifestations sociales et culturelles des années 1960 et 1970, mais aussi ses héritiers punks et altermondialistes. Qu’on y accole ou non le pluriel, la contre-culture se caractérise en effet par sa polyvalence particulière et son refus de se laisser circonscrire sous la forme d’une définition trop arrêtée. C’est pourtant la tâche critique, fut-elle provisoire et toujours remise en question, qui nous attend et à laquelle cet ouvrage s’attelle. Dans les pages qui suivent, nous nous concentrerons sur une période historique restreinte et proposerons une conception plus spécifique, à visée heuristique, de ce que fut la contre-culture au Québec. S’il est difficile de définir ce cas de fi...

Auteurs

Enseigne la poésie québécoise au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal. Outre des articles sur la poésie moderne, il a publié Interventions critiques (2008), une édition annotée des essais et archives inédites de Gilles Hénault et une édition des essais du romancier André Langevin (2014). Sur la question des rapports entre langue, culture, politique et poésie, il a également fait paraître La langue de papier. Spéculations linguistiques au Québec (1957-1977) (2004). Il est directeur du Centre d’archives Gaston-Miron, qui accueille, au CRILCQ site UdeM, une collection numérisée de plusieurs milliers de documents radiophoniques et télévisuels sur la littérature québécoise et l’histoire socioculturelle du Québec.

Enseigne au Départment de Modern Languages and Classics de l’Université du Maine (États-Unis) où il est aussi membre du Canadian-American Center. Ses recherches portent sur la littérature québécoise des années 1960 et 1970, plus particulièrement sur la poésie, les revues et les avant-gardes.

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search