Version classiqueVersion mobile

La vie des autres

 | 
Ania Wroblewski

Chapitre 3. Jouer à la victime

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Je suis totalement maître de ce que je fais. »
Sophie Calle, Le Soir, 27 mai 2009

Par-delà toutes les raisons sociales et psychologiques que je peux trouver à ce que j’ai vécu, il en est une dont je suis sûre plus que tout : les choses me sont arrivées pour que j’en rende compte.
Annie Ernaux, L’événement, 2000

Dans la partie intitulée « Justifications » du Deuxième sexe (1949), Simone de Beauvoir identifie trois figures féminines – la narcissiste, l’amoureuse et la mystique – qui « convertissent leur prison en ciel de gloire1 » et, ce faisant, réussissent d’une certaine façon à échapper aux épreuves de la féminité. D’après Beauvoir, chacune d’entre elles finit par oublier la tyrannie patriarcale qui régit depuis toujours la vie des femmes : la narcissiste se consacre à elle-même, l’amoureuse à l’homme qu’elle aime et la mystique à Dieu. De ces affranchies qui ne ressentent pas de façon accrue les pressions de la vie conjugale et ne sont pas attentives au devoir maternel, Beauvoir con...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search