Version classiqueVersion mobile

La vie des autres

 | 
Ania Wroblewski

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sa mère est malade, elle doit se faire opérer. Elle a une boule dans le sein qui est peut-être cancéreuse. J’ai pensé que c’était de ma faute. Que c’était à cause du livre, que je l’avais tuée. Comme après la sortie de L’inceste quand mon père est mort.
Christine Angot, Les petits, 2011

On oublie trop facilement ici le martyre qu’a dû vivre le criminel.
Marguerite Duras, L’amante anglaise, 1967

Toute œuvre d’art est un crime non perpétré.
Theodor Adorno, Minima Moralia, 1951

Le désordre. Pêle-mêle, dans le couloir reposent des vêtements – pantalons, escarpins, soutien-gorge en dentelle, chaussures de travail – jetés par terre comme à la hâte. À l’intérieur de la chambre, un pyjama foncé s’engouffre entre les deux lits simples défaits. On dirait un corps. Derrière le bureau, des feuilles s’éparpillent ; du porte-crayons renversé se dispersent ici et là une dizaine de stylos. Tout autour du verre cassé dans la salle de bains s’étendent les bris de glace. On s’efforce de trouver des traces d...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search