Version classiqueVersion mobile

Écrire en temps d'insurrections

 | 
Mylène Bédard

Chapitre II. Mobilité et porosité : dynamiques d’interaction des catégories du privé et du public

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La séparation des sphères est beaucoup plus subtile qu’il n’y paraît. Non pas seulement exclusion, clôture, renfermement ; mais distinction, utilisation, limites. D’autre part, il n’y a pas adéquation entre les sexes et les sphères. Tout le public n’est pas masculin, ni le privé, féminin. Et si la spatialisation joue fortement son rôle, elle ne commande pas tout. L’exercice du pouvoir ne se réduit évidemment pas à une géographie.
Michelle Perrot, Les Femmes ou les silences de l’Histoire

La question du lieu de l’écriture est centrale dans la pratique épistolaire puisque la correspondance découle généralement de l’absence ou de la distance qui séparent les épistoliers. La lettre est fondée sur un système oscillatoire entre le « je » et le « tu », et entre l’ici et l’ailleurs. La construction de l’image de soi et de celle du destinataire est indissociable de l’environnement dans lequel le sujet écrit, mais elle est aussi orientée vers le lieu de l’autre. Cherchant à établir une poétique ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search