Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Pensée rationnelle et argumentation

 | 
Clayton Peterson

Chapitre 7. Validité et contre-exemple

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Validité et conséquence logique

Un argument, en son sens restreint, tend à montrer qu’une conclusion est justifiée par certaines prémisses. D’un point de vue rationnel, il est pertinent de se questionner sur la nature de ce lien afin de voir si l’argument est en mesure de convaincre, à juste titre, la raison. Deux points principaux doivent être examinés lorsque l’on tente de déterminer si un argument est acceptable rationnellement :

  1. sa structure logique (sa forme) ;
  2. la nature des prémisses (son contenu).

Pour l’instant, nous allons nous concentrer sur le premier critère : la structure logique de l’argument. De façon générale, un argument (déductif) possède la forme d’une implication matérielle :

si (P1 et... et Pn), alors C

où la conjonction des prémisses entraîne la conclusion. L’argument peut donc s’écrire comme une proposition complexe. Or, un argument (déductif) prétend que la conclusion est une conséquence nécessaire des prémisses, et donc que celles-ci permettent de la justifier adé...

© Presses de l’Université de Montréal, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540