Version classiqueVersion mobile

L'Inde dans tous ses états

 | 
Guy Taillefer

L'anglais est un tremplin, mais la piscine est vide

Ouverture de la chasse aux fouines

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quand les politiciens sont dans le pétrin, ils ont typiquement tendance à s’en prendre aux médias. C’est ce qui se produit à l’heure actuelle en Inde où il ne se passe guère une semaine sans que la presse écrite et électronique mette au jour une magouille, étalant les problèmes de corruption et d’abus de pouvoir qui minent de manière endémique les gouvernements, la justice, l’armée… Trop libres, les médias indiens ? Trop puissants ? Les politiciens et leur bras de la justice ont décidé d’y voir – qui ne vont quand même pas laisser défaire, sans riposter à tous ces fouineurs, un système qui sert si bien leurs intérêts…

« Jamais, depuis l’état d’urgence en 1975, n’ai-je vu une attaque aussi soutenue et organisée contre les médias, écrit Vinod Mehta, éditeur de la revue Outlook. Nous sommes en état de siège ! » M. Mehta est une grosse légume du monde médiatique indien. Et il a le sens de la formule. Il exagère un tantinet en comparant la « crise » actuelle à la suspension, de 1975 à 197...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search