Version classiqueVersion mobile

L'Inde dans tous ses états

 | 
Guy Taillefer

La révolution au long cours

Mariages arrangés, mariages dérangeants

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le mariage de Gauri aura duré huit mois. Elle avait rencontré son mari sur Orkut, un site de réseautage social. Le divorce vient d’être prononcé. Elle habite seule dans un appartement de South Delhi depuis deux ans. Évite de dire qu’elle est divorcée, « ça ferait sourciller dans le quartier ». Son ex vient encore la voir à l’insu de sa mère avec laquelle il habite.

Comment, en Occident, perçoit-on la femme indienne ? Elle pâtit de nombreux préjugés défavorables. Belle dans son sari, peu éduquée, soumise, féconde, vierge jusqu’à un mariage arrangé que vient cimenter une dot illégale, résumait dernièrement un sondage britannique. Déesse et servante. À condition, bien entendu, qu’il n’y ait pas eu fœticide féminin après l’échographie. Cette réalité n’est pas le fin mot de l’histoire, tant s’en faut. Du reste, l’idée que s’en fait la jeunesse indienne est complètement différente : plutôt celle d’une femme indépendante, battante, sûre d’elle-même, financièrement autonome, à en croire une ...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search