Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Leibniz et Diderot

 | 
Christian Leduc
, 
François Pépin
, 
Anne-Lise Rey
, 
et al.

III. La philosophie de la connaissance

Une philosophie « conciliante, paisible et secrète » ? L’article « Leibnitzianisme » de Diderot et l’Éloge de M. Leibnitz de Fontenelle

Sophie Audidière

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On connaît, ou on croit connaître, la dette massive de l’article « Leibnitzianisme ou philosophie de Leibnitz » de 17651 à l’endroit de l’Éloge de M. Leibnitz, prononcé par Fontenelle à l’Académie royale des sciences le 13 novembre 1717, un an presque jour pour jour après la mort de celui-ci2. Or l’éloge académique est un genre – genre dont Fontenelle est d’ailleurs probablement le maître – porteur d’enjeux certes philosophiques et historiques mais aussi rhétoriques et institutionnels, qui engagent la personne et la fonction du secrétaire perpétuel parisien et informent son travail de compréhension et de restitution de l’œuvre du savant mort, a fortiori lorsque ce dernier est lui-même fondateur de l’Académie des sciences de Berlin et membre des Académies parisienne et londonienne. D’une façon comparable, l’article encyclopédique consacré à la figure tutélaire de l’encyclopédisme qu’est Leibniz suscite nécessairement chez le lecteur une attention à la façon dont sont présentées, voir...

Auteur

Université de Bourgogne

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

amazon.fr