Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Leibniz et Diderot

 | 
Christian Leduc
, 
François Pépin
, 
Anne-Lise Rey
, 
et al.

II. Encyclopédie et savoirs

Encyclopédies et totalisations du savoir ?

Barbara de Negroni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dessinant le cycle des connaissances, une encyclopédie se présente comme une sorte de totalisation du savoir, en tout cas de l’état actuel du savoir humain. Par là même il est difficile de penser ensemble des encyclopédies : la pluralité fait nécessairement apparaître une incomplétude, une nouvelle encyclopédie, dans son écriture même, dénonce le caractère non encyclopédique de l’œuvre qui l’a précédée. Comment situer l’un par rapport à l’autre les projets d’encyclopédie mis en place par Leibniz et la publication par Diderot et d’Alembert de l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers1 ? Peut-on considérer avec optimisme que les encyclopédistes du XVIIIe siècle appliquent et réalisent un projet leibnizien ? Ou a-t-on affaire à deux modèles différents de l’encyclopédie ? Ce sont les présupposés de la notion d’encyclopédie que nous voulons interroger ici : les ambitions d’un projet encyclopédique et l’attention qu’il porte à la fois aux sciences, aux ...

Auteur

Lycée Blanqui

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

amazon.fr