Version classiqueVersion mobile

Elles étaient seize

 | 
Linda Kay

14. Essor et déclin d’une organisation

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le club prospéra de façon surprenante, en dépit de mon association avec lui.
George Ham, 19211.

Les germes semés au cours du voyage à Saint-Louis portèrent leurs fruits plus vite qu’on aurait pu espérer. Le Canadian Women’s Press Club se développa rapidement et attira très tôt les plus importantes femmes journalistes du pays. Ses effectifs augmentèrent régulièrement pour atteindre leur maximum à la fin des années 1960 à près de 700 membres. Le club était alors la plus ancienne association nationale de femmes journalistes au monde, une organisation puissante qui rassemblait certaines des femmes les plus influentes du Canada. Au début des années 1970, ses effectifs commencèrent toutefois à fondre. Voici donc l’histoire de l’essor rapide du CWPC, de ses réalisations, mais aussi de son déclin, à partir du moment où la condition féminine s’améliora nettement et que les femmes journalistes purent espérer atteindre la parité avec leurs collègues masculins.

Le club s’était donné de bonnes base...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search