Version classiqueVersion mobile

Elles étaient seize

 | 
Linda Kay

11. Un congrès politique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il est plus facile à un chameau de passer par le chas d’une aiguille qu’à une femme d’obtenir une accréditation à la convention.
Irene Currie Love, The London Advertiser, 16 juillet 1904.

En ce mercredi matin du 22 juin 1904 à la gare de Chicago, un groupe de représentantes de l’Association des femmes journalistes de l’Illinois s’était rassemblé de bonne heure pour accueillir leurs consœurs canadiennes. Marguerite Springer, une beauté rare et l’épouse du multimillionnaire Warren Springer qui avait fait fortune dans l’immobilier, menait la délégation. Bien des Canadiennes souligneraient dans leurs articles l’extraordinaire beauté de Marguerite Springer. Léonise Valois écrivit que son visage et sa chevelure relevée restaient gravés « dans [ses] souvenirs comme un pur camée à l’effigie de Marie-Antoinette ou d’autres belles dames à cheveux blancs de la noblesse française à l’époque révolutionnaire1 ». Les visiteuses ne se doutaient pas de la justesse de cette comparaison. Comme Marie-Ant...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search