Version classiqueVersion mobile

Elles étaient seize

 | 
Linda Kay

10. Adieu à l’exposition

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Personnellement, notre court séjour n’a fait qu’aiguiser mon appétit. Comme Oliver Twist, j’en voudrais encore et encore, et j’aurais aimé passer un mois à visiter l’exposition et ses multiples merveilles.
Irene Currie Love, The London Advertiser, 9 juillet 1904.

Le mardi, au moment de mettre fin à leur exploration de l’exposition, les femmes commencèrent à penser aux articles qu’elles écriraient au retour. L’une d’entre elles ne tarda toutefois pas à produire un texte. À son dernier jour à Saint-Louis, Kit Coleman signa la première des trois chroniques qu’elle allait consacrer à l’exposition. Installée dans le vaste hall du Inside Inn, elle écrivit à la main un article de trois mille mots. Avec cette « pièce plus ou moins impressionniste », comme elle la qualifia elle-même, qu’elle télégraphia à Toronto, Coleman prit ses compagnes de vitesse et fit paraître son papier dans le Mail and Empire une semaine avant les autres, le jour même de leur retour au Canada. Ses compagnes durent att...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search