Version classiqueVersion mobile

Elles étaient seize

 | 
Linda Kay

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous sommes 16. Huit Canadiennes anglaises et huit Canadiennes françaises, mais nous sommes toutes des sœurs par la pensée et par la plume, et nous nous rapprochons, unies de cœur et d’âme avant même de nous connaître. […] Ah ! le bel exemple que nous avons donné là !
Anne-Marie Gleason, La Patrie, 27 juin 1904.

Les seize femmes journalistes, qui ont fondé le Canadian Women’s Press Club (CWPC) dans une voiture du train qui les menait à l’Exposition universelle de Saint-Louis en 1904, se démarquaient par là de leur époque. Les femmes n’avaient alors que peu de droits et ne jouaient aucun rôle dans les affaires de la cité. Au Canada, elles n’avaient le droit de vote ni aux élections fédérales ni aux élections provinciales et elles ne pouvaient occuper de poste dans la fonction publique. De forts préjugés s’opposaient à leur présence sur le marché du travail, particulièrement si elles étaient mariées. La femme au foyer incarnait l’image même de la respectabilité1, et c’était une idée com...

© Presses de l’Université de Montréal, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search