Version classiqueVersion mobile

Rictus romantiques

 | 
Maxime Prévost

Textes cités

Texte intégral

I. Œuvres de Victor Hugo

Sauf indication contraire, je cite les œuvres de Hugo d’après l’édition publiée, sous la direction de Jacques Seebacher assisté de Guy Rosa, par le Groupe inter-universitaire de travail sur Victor Hugo (Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1985-1987,15 vol. ), soit :

Roman I à III

Poésie I à IV

Théâtre I et II

Histoire

Politique

Critique

Voyages

Chantier

Océan

J’ai parfois eu recours aux Œuvres complètes, édition chronologique sous la direction de Jean Massin, parues en 1967 au Club du français du livre, en 18 volumes.

Je cite les Choses vues d’après l'édition de Hubert Juin, Paris, Gallimard, « Folio », 1972 (I : 1830-1846 ; II : 1847-1848 ; III : 1849-1885).

II. Autres textes

Ackroyd, Peter, Dickens, New York, Harper Collins, 1990.

Albouy, Pierre, « Rire révolution (L’Homme qui rit) », dans Mythographies, Paris, José Corti, 1976, p. 194-221.

Amossy, Ruth et Elisheva Rosen, Les Discours du cliché, Paris, SEDES/CDU, 1982.

Angenot, Marc, Glossaire pratique de la critique contemporaine, LaSalle, Hurtubise HMH, 1979.

—, « Que peut la littérature ? Sociocritique littéraire et critique du discours social », dans Jacques Neefs et Marie-Claire Ropars, éd., La Politique du texte. Enjeux sociocritiques, Lille, Presses universitaires de Lille, 1992, p. 9-27.

Angrand, Pierre, « À propos des Misérables : genèse et fortune du roman », Revue d’histoire littéraire de la France, LX (1960), p. 334-344.

Aragon, Louis, Avez-vous lu Victor Hugo ?, Paris, Les Éditeurs français réunis, 1952.

Auerbach, Erich, Mimésis. La Représentation de la réalité dans la littérature occidentale, trad. de Cornélius Heim, Paris, Gallimard, « Tel », 1968.

Bach, Max, « Critique littéraire ou critique politique ? Les derniers romans de Hugo vus par les contemporains », The French Review, XXVIII (1954), p. 27-34.

—, « The Reception of Hugo’s First Novels », Symposium, XVIII (1964), p. 142-155.

Bakhtine, Mikhaïl, L’Œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen Âge et sous la Renaissance, trad. d’Andrée Robel, Paris, Gallimard, « Tel », 1970.

Balzac, Honoré de, Les Illusions perdues, Paris, Gallimard, « Folio », 1974.

Barbey d’Aurevilly, Jules Amédée, « L’Homme qui rit », dans Victor Hugo, Plan de la Tour (Var), Éditions d’aujourd’hui, « Les Introuvables », s.d., p. 203-221.

Barrère, Jean-Bertrand, La Fantaisie de Victor Hugo, Paris, José Corti, 1949-1960, 3 vol. 

—, Hugo, l’homme et l’œuvre, Paris, Boivin, 1952.

—, « Victor Hugo en Grande-Bretagne », dans Victor Hugo à l’œuvre, le poète en exil et en voyage, Paris, Klincksieck, 1965, p. 71-100.

Barthes, Roland, « Le discours de l’histoire », Poétique, 49 (février 1982), p. 13-21.

Bataille, Georges, Dossier « Hétérologie », dans Œuvres complètes, t. II, Paris, Gallimard, 1970, p. 165-202.

Baudelaire, Charles, Œuvres complètes, éd. de Michel Jamet, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1980.

— et Théophile Gautier, Correspondances esthétiques sur Delacroix, Paris, Olbia, « Classiques », 1998.

Beaulieu, Victor-Lévy, Pour saluer Victor Hugo, Montréal, Éditions du jour, 1971.

Beaumarchais, Pierre Augustin Caron de, Le Barbier de Séville, éd. de Pierre et Jacqueline Larthomas, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1988.

Bénichou, Paul, Le Sacre de l’écrivain, 1750-1830. Essai sur l’avènement d’un pouvoir spirituel laïque dans la France moderne, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des idées », 1996 (1973).

Benjamin, Walter, Charles Baudelaire. Un poète lyrique à l’apogée du capitalisme, trad. de Jean Lacoste, Paris, Petite Bibliothèque Payot, s.d.

Best, Janice, « Moralité, politique et dialogisme. La censure théâtrale au XIXe siècle », Poétique, 108 (novembre 1996), p. 455-472.

Billaz, André, « Lumières et romantisme. Présence et métamorphoses du bouffon (Diderot, Hoffman, Hugo) », dans Le Siècle de Voltaire. Hommage à René Pomeau, Oxford, The Voltaire Foundation at the Taylor Institution, 1987, p. 99-109.

Blake, William, The Songs of Experience, éd. de Geoffrey Keynes, dans Poetry and Prose of William Blake, Londres, The Nonesuch Library, 1961.

Boccace, Le Décaméron, trad. de Jean Bourciez, Paris, Bordas, « Classiques Garnier », 1988.

Bonaventura, Les Veilles, trad. de Jean-Claude Hémery, éd. de Jean-Claude Schneider, dans Romantiques allemands, t. II, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1973.

Bourdieu, Pierre, Les Règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire, Paris, Éditions du Seuil, « Points essais », 1998.

Boyer d’Argens, Jean-Baptiste, Thérèse philosophe, éd. de Guillaume Pigeard de Gurbert, Arles, Actes Sud, « Babel », 1992.

Brombert, Victor, « Hugo’s Condemned Man: Laughter of Revolution », The Romanic Review, LXX (1979), p. 119-132.

—, « L’Homme qui rit : From Laughter to Vision », dans Victor Hugo and the Visionary Novel, Cambridge (Mass.), Harvard University Press, 1984, p. 169-204 et 263-266.

Bruckner, Pascal, L’Euphorie perpétuelle. Essai sur le devoir de bonheur, Paris, Bernard Grasset, 2000.

Brune, François, Le Bonheur conforme, Paris, Gallimard, 1985.

Carducci, Giosue, Poesie scelte, Milan, Mondadori, 1984.

Castillo-Durante, Daniel, Du Stéréotype à la littérature, Montréal, XYZ, « Théorie et littérature », 1994.

Cellier, Léon, L’Épopée humanitaire et les grands mythes romantiques, Paris, Société d’édition d’enseignement supérieur, 1971.

Chambers, Ross, « “Frôler ceux qui rôdent”. Le paradoxe du saltimbanque », Revue des sciences humaines, XLIV (1977), p. 347-363.

Chateaubriand, François René de, Mémoires d’outre-tombe, éd. de Maurice Lavaillant et Georges Moulinier, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1948, 2 vol. 

Chevalier, Louis, Classes laborieuses et classes dangereuses à Paris, pendant la première moitié du XIXe siècle, Paris, Hachette, « Pluriel », 1984 (1958).

Cleland, John, Fanny Hill, or Memoirs of a Woman of Pleasure, éd. de Peter Wagner, Londres, Penguin Classics, 1985.

Collignon, Albert, « Victor Hugo et Juvénal », Revue d’histoire littéraire de la France, 1909, p. 259-284.

Collot, Michel, « Rimbaud lecteur de L’Homme qui rit », Parade sauvage, 2 (avril 1985), p. 94-96.

Cooper, James Fenimore, The Last of the Mohicans, éd. de Richard Slotkin, Londres, Penguin Classics, 1986.

Corbin, Alain, « La prostituée », dans Jean-Paul Aron, éd., Misérable et glorieuse, la femme du XIXe siècle, Paris, Éditions Complexe, 1984, p. 41-58.

Courbet, Gustave, Correspondance, éd. de Petra ten-Doesschate Chu, Paris, Flammarion, 1996.

Crane, Stephen, The Red Badge of Courage, éd. de Pascal Covici, Londres, Penguin Classics, 1983.

Curtius, Ernst Robert, La Littérature européenne et le Moyen Âge latin, trad. de Jean Bréjoux, Paris, Presses universitaires de France, « Agora/Presses pocket », 1956.

Decaux, Alain, Victor Hugo, Paris, Librairie académique Perrin, 1984.

Degout, Bernard, Le Sablier retourné. Victor Hugo (1816-1824) et le débat sur le « romantisme », Paris, Honoré Champion, 1998.

Denis, Benoît, Littérature et engagement, de Pascal à Sartre, Paris, Éditions du Seuil, « Points essais », 2000.

Devonshire, M.G., The English Novel in France, 1830-1870, Londres, University of London Press, 1929.

Dickens, Charles, Barnaby Rudge, éd. de Gordon Spence, Londres, Penguin Classics, 1973.

—, Great Expectations, éd. d’Angus Calder, Londres, Penguin Classics, 1965.

—, Hard Times, éd. de Philip Collins, New York, Everyman’s Library, 1992.

—, Oliver Twist, éd. de Peter Fairclough, Londres, Penguin Classics, 1985.

Diderot, Denis, Le Neveu de Rameau, éd. de Jean Fabre, Genève, Droz, 1950.

Didier, Béatrice, Écrire la révolution, 1789-1799, Paris, Presses universitaires de France, 1989.

Dostoïevski, Fédor, Crime et châtiment, trad. d’André Markowicz, Arles, Actes Sud, « Babel », 1996, 2 vol. 

—, Mémoires écrits dans un souterrain, trad. de Henri Mongault et Marc Laval, Paris, Gallimard, 1949.

Dresse, Paul, « Deux lettres inédites d’Hugo sur Goethe », Écrits de Paris, 249 (juin 1966), p. 103-107.

Duchet, Claude, « L’image de Sade à l’époque romantique », dans Le Marquis de Sade, Paris, Librairie Armand Colin, 1968, p. 219-240.

Dumas, Alexandre, Le Comte de Monte-Cristo, éd. de Gilbert Sigaux, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1981.

—, Joseph Balsamo, éd. de Claude Schopp, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1990.

Eco, Umberto, « Eugène Sue : il socialismo e la consolazione », dans Il Superuomo di massa. Studi sul romanzo popolare, Milan, Cooperativa scrittori, 1976, p. 35-77.

Féval, Paul, Les Mystères de Londres, Paris, Phébus, 1998.

Flaubert, Gustave, Correspondance, tome II, éd. de Jean Bruneau, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1980.

Forde, Marianna C., « The Pessimism of an Idealist: Hugo's L’Homme qui rit », The French Review, XLI (1967-1968), p. 641-648.

Forrester, Viviane, L’Horreur économique, Paris, Fayard, « Le Livre de poche », 1996.

Friedemann, Joë, « Han d’Islande, genèse du rire grotesque hugolien », dans Burlesque et formes parodiques, Actes du colloque du Mans (décembre 1986), Seattle/Tübingen, PFSCL, 1987, p. 573-586.

—, « L’Homme qui rit. Un chaos non vaincu de rires noirs », Littératures (Toulouse), XVI (printemps 1987), p. 23-37.

—, « De Melmoth à Gwynplaine. Aspects du rire noir romantique », Littératures (Toulouse), XXII (printemps 1990), p. 65-81.

—, « Le rire dans Les Misérables : de la force à la sagesse », Littératures (Toulouse), XXXI (automne 1994), p. 101-116.

Galvan, Jean-Pierre, Les Mystères de Paris. Eugène Sue et ses lecteurs, Paris, L’Harmattan, 1998, 2 vol. 

Gaudon, Jean, « L’Homme qui rit ou la parole impossible », L’Information littéraire, XXXVI (1984), p. 197-204.

Gautier, Théophile, Mademoiselle de Maupin, éd. de Michel Crouzet, Paris, Gallimard, « Folio », 1973.

Gibson, Robert, « The Use and Abuse of History: Hugo and L’Homme qui rit », dans Robert Gibson, éd., Studies in French Fiction in Honour of Vivienne Mylne, Londres, Grant and Cuder, 1988, p. 103-122.

Girard, René, « Monstres et demi-dieux dans l’œuvre de Victor Hugo », dans Critiques dans un souterrain, Paris, Grasset, « Le Livre de poche/Biblio essais », 1976, p. 187-197.

Goethe, Johann Wolfgang, Faust. Der Tragödie erster Teil, Stuttgart, Philipp Reclam, 1986.

—, Faust et le Second Faust de Goethe, traduits par Gérard de Nerval, Paris, Michel Lévy frères, 1868.

Concourt, Jules et Edmond de, Manette Salomon, éd. de Stéphanie Champeau et Adrien Goetz, Paris, Gallimard, « Folio », 1996.

Goncourt, Edmond de, La Fille Élisa, éd. de Gérard Delaisement, Paris, La Boîte à documents, 1990.

Goulemot, Jean M. et Daniel Oster, Gens de lettres, écrivains et bohèmes. L’imaginaire littéraire, 1630-1900, Paris, Minerve, 1992.

Grant, Richard B., The Perilous Quest: Image, Myth and Prophecy in the Narratives of Victor Hugo, Durham (N.C.), Duke University Press, 1968.

Gripari, Pierre, « Du rire et de l’horreur », dans Nouvelles Critiques, Lausanne, L’Âge d’homme, 1987, p. 118-128.

Grojnowski, Daniel, « Comique littéraire et théories du rire », Romantisme, XXI, 74 (1991), p. 3-13.

Grubitzsch, Helga, Materialen zur Kritik des Feuilleton-Romans. » Die Geheimnisse von Paris» von Eugène Sue, Wiesbaden, Akademische Verlagsgesellschaft Athenaion, 1977.

Grutman, Rainier, « “Besos para golpes” : l’ambiguïté d’une titre hugolien », dans Lise Gauvin, éd., Les Langues du roman. Du plurilinguisme comme stratégie textuelle, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, « Espace littéraire », 1999, p. 37-51.

Guillebaud, Jean-Claude, La Tyrannie du plaisir, Paris, Éditions du Seuil, « Points essais », 1998.

Guillemin, Henri, Victor Hugo par lui-même, Paris, Éditions du Seuil, « Écrivains de toujours », 1951.

Günther, Ursula, « Rigoletto à Paris », dans Maria Teresa Murano, éd., L’Opera tra Venezia e Parigi, Florence, Leo S. Olschki, 1988, p. 269-314.

Hamon, Philippe, Le Personnel du roman. Le système des personnages dans les Rougon-Macquart d’Emile Zola, Genève, Droz, 1983.

Hartland, Reginald W, Walter Scott et le roman « frénétique ». Contribution à l’étude de leur fortune en France, Paris, Librairie Honoré Champion, 1928.

Haskell, Francis, « The Sad Clown. Some Notes on a 19th Century Myth », dans Ulrich Finke, éd., French 19th Century Painting and Literature, Manchester University Press, 1972, p. 2-16.

Highet, Gilbert, Juvenal the Satirist: A Study, Oxford, Clarendon Press, 1954.

Hobsbawm, Eric, Bandits, New York, Delacorte Press, 1969.

Hoffmann, E.T.A., L’Homme au sable, trad. de Geneviève Bianquis, Paris, Aubier-Flammarion, 1968.

Houellebecq, Michel, La Fête, dans Rester vivant et autres textes, Paris, Librio, 1998, p. 69-73.

Howarth, William D., « From Le Roi s’amuse to Rigoletto. More Sublime but Less Grotesque ? », Quinquereme, X (1987), p. 72-87.

Hugo, Adèle, Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie, dans Victor Hugo, Œuvres politiques complètes et œuvres diverses, éd. de Francis Bouvet, Paris, Jean-Jacques Pauvert, 1964, p. 1539-1650.

Hugo, Victor et Charles Nodier, Correspondance croisée, éd. de Jacques-Rémi Dahan, Paris, Plein Chant, 1987.

Huysmans, Joris-Karl, Là-Bas, éd. d’Yves Hersant, Paris, Gallimard, « Folio », 1985.

Ingres, Jean Auguste Dominique, Notes et pensées, Brionne, Gérard Montfort, 1984.

Iser, Wolfgang, Prospecting: From Reader Response to Literary Anthropology, Baltimore/Londres, The Johns Hopkins University Press, 1989.

Jauss, Hans Robert, Pour une esthétique de la réception, trad. de Claude Maillard, Paris, Gallimard, « Tel », 1978.

Jones, Louisa E., Sad Clowns and Pale Pierrots. Literature and the Popular Comic Arts in Nineteenth-Century France, Lexington (Kentucky), French Forum, 1984.

—, Pierrot-Watteau : A Nineteenth-Century Myth, Tübingen/Paris, Gunther Narr Verlag/Éditions Jean-Michel Place, 1984.

Journet, René et Guy Robert, Le Mythe du peuple dans Les Misérables de Victor Hugo, Paris, Éditions sociales, s.d.

Juin, Hubert, Victor Hugo (I : 1802-1843 ; II : 1844-1870 ; III : 1870-1885), Paris, Flammarion, 1980-1986.

Juvénal, Satires, éd. et trad. de Pierre de Labriolle et François Villeneuve, Paris, Les Belles Lettres, 1996.

Kahn, Jean-François, L’Extraordinaire Métamorphose, ou 5 ans dans la vie de Victor Hugo, 1847-1851, Paris, Éditions du Seuil, 1984.

Kanes, Martin, L’Atelier de Zola. Textes de journaux, 1865-1870, Genève, Droz, 1963.

Kierkegaard, Sören, Ou bien... ou bien..., trad. de F. et O. Prior et M. H. Guignot, Paris, Gallimard, 1943.

Killen, Alice, Le Roman terrifiant ou le roman noir de Walpole à Anne Radcliffe et son influence sur la littérature française jusqu’en 1940, Paris, Librairie ancienne Édouard Champion, 1923.

King, Russell S., « The Poet as Clown: Variations on a Theme in Nineteenth-Century Poetry », Orbis litterarum, XXXIII (1978), p. 238-252.

Kundera, Milan, Les Testaments trahis, Paris, Gallimard, 1993.

Lamartellière, M., Les Francs-juges, ou les tems de barbarie, dans Chefs-d’œuvre des mélodrames du répertoire, joués à différens théâtres, t. XVI, Paris, Mme Veuve Dabo, 1825.

Lamartine, Alphonse de, Œuvres poétiques complètes, éd. de Marius-François Guyard, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1963.

Larroutis, M., « Joseph de Maistre et Hugo. Le bourreau dans Han d’Islande », Revue d’histoire littéraire de la France, LXII (1962), p. 573-575.

Laster, Arnaud, « Victor Hugo raconté aux lycéens, ou de quoi se compose une mauvaise réputation », dans Anne-Marie Amiot, éd., Idéologies hugoliennes, Nice, Éditions Serre, 1985, p. 235-243.

Lautréamont (Isidore Ducasse, dit comte de), Les Chants de Maldoror, éd. de P.-O. Walzer, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1970.

Le Goff, Jacques, L’Imaginaire médiéval, Paris, Gallimard, 1985.

Leoncavallo, Ruggero, I Pagliacci, dans Alain Paris, éd., Livrets d’opéra, t. 1, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1991.

Leuilliot, Bernard, « L'histoire réelle telle qu’en Shakespeare », dans A.R.W. James, éd., Victor Hugo et la Grande-Bretagne, Liverpool, Francis Cairns, 1986, p. 141-169.

Lévy, Maurice, Le Roman « gothique » anglais. 1764-1824, Paris, Albin Michel, « Bibliothèque de l’évolution de l’humanité », 1995.

Lewis, Matthew, The Monk, éd. de Howard Anderson, Oxford, Oxford University Press, « The World’s Classics », 1980.

Ley-Deutsch, Maria, Le Gueux chez Victor Hugo, Paris, Droz, 1936.

Loyer, François, « Le néo-gothique, terre promise des idéologies », dans E. Baumgartner et J.-P. Leduc-Adine, éd., Moyen Âge et XIXe siècle. Le mirage des origines, Actes du colloque Paris III — Sorbonne nouvelle, Nanterre, Centre de recherches du Département de français de Paris X — Nanterre, 1990, p. 55-66.

Lukacs, Gyorgy, Le Roman historique, trad. de Robert Sailley, Paris, Payot, 1965.

Machiavel, Nicolas, Le Prince, éd. de Paul Veyne, Paris, Gallimard, « Folio », 1980.

Maigron, Louis, Le Roman historique à l’époque romantique : essai sur l’influence de Walter Scott, Paris, Librairie Honoré Champion, 1912.

Maistre, Joseph de, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, Paris/Lyon, J.B. Pélagaud, 1854.

Manzoni, Alessandro, I Promessi Sposi, éd. d’Angelo Stella et Cesare Repossi, Turin, Einaudi/Gallimard, 1995.

Martin, Yves-Olivier, Histoire du roman populaire en France de 1840 à 1980, Paris, Albin Michel, 1980.

Martin-Fugier, Anne, Les Romantiques. Figures de l’artiste, 1820-1848, Paris, Hachette, « La Vie quotidienne », 1998.

Maturin, Charles, Melmoth the Wanderer, éd. de Douglas Grant, Oxford, Oxford University Press, « The World’s Classics », 1968.

McKenna, Andrew J., « After Bakhtin: On the Future of Laughter and its History in France », Revue de l’Université d’Ottawa, LIII (1983), p. 67-82.

Meschonnic, Henri, Pour la poétique IV. Écrire Hugo, tome II, Paris, Gallimard, 1977.

Michel, Alain, « Le style de Tacite et la tradition esthétique européenne », dans R. Chevallier, éd., Colloque d’histoire et historiographie, Paris, Les Belles Lettres, 1980, p. 157-163.

Michelet, Jules, Le Peuple, éd. de Paul Viallaneix, Paris, GF-Flammarion, 1974.

—, Renaissance et Réforme, dans Œuvres complètes, t. VII, éd. de Robert Casanova, Paris, Flammarion, 1978.

Milner, Max, Le Diable dans la littérature française de Cazotte à Baudelaire, 1772-1861, Paris, José Corti, 1960, 2 vol. 

—, « Signification politique de la figure de Satan dans le romantisme français », dans Romantisme et politique, 1815-1851, Paris, Armand Colin, 1969, p. 157-163.

Milton, John, Le Paradis perdu, trad. de Chateaubriand, éd. de Robert Ellrodt, Paris, Gallimard, 1995.

Molino, Jean, « Qu’est-ce que le roman historique ? », Revue d’histoire littéraire de la France, LXXV (1975), p. 195-234.

Morisot, Jean-Claude, « Le frénétique et le quotidien : Hugo, Zola et le “rire de force” », Nineteenth Century French Studies, XVIII, 3-4 (printemps-été 1990), p. 474-481.

—, « Parole en ruine : la dévotion de Rimbaud », Poétique, 108 (novembre 1996), p. 439-454.

Muray, Philippe, Après l’histoire I et II, Paris, Les Belles Lettres, 1998 et 2000.

Murger, Henri, Scènes de la vie de bohème, Paris, Librairie Garnier frères, « Selecta », s.d.

—, Scènes de la vie de jeunesse, Paris, Calmann-Lévy, « Edition du cinquantenaire », s.d.

Musset, Alfred de, La Confession d’un enfant du siècle, éd. de Daniel Leuwers, Paris, Flammarion, « GF », 1993.

Nabokov, Vladimir, Littératures I, trad. d’Hélène Pasquier, Paris, Fayard, « Biblio essais », 1983.

Nash, Suzanne, « Transfiguring Disfiguration in Hugo’s L’Homme qui rit: A Study of Hugo’s Use of Grotesque », dans Pre-Text, Text, Context: Essays on Nineteenth Century French Literature, Columbus, Ohio State University Press, 1980, p. 3-13.

Nettement, Alfred, Études critiques sur le feuilleton-roman, deuxième série, Paris, Librairie de Perrodil, 1846.

Nietsche, Friedrich, L’Antéchrist, éd. de Giorgio Colli et Mazzino Montinari, trad. de Jean-Claude Hémery, Paris, Gallimard, « Folio », 1974.

O’Connor, Mary Irene, A Study of the Sources of Han d’Islande and Their Significance in the Literary Development of Victor Hugo, Washington, D.C., The Catholic University of America Press, 1942.

Ogata, Akio, « Sur les épigraphes de Han d’Islande de Hugo », Études de langue et littérature françaises, XL (1982), p. 44-76.

Ong, Walter J., « The Reader’s Audience Is Always a Fiction », Publications of the Modem Language Association of America, 90 (1975), p. 9-21.

Ozwald, Thierry, « De Hugo à Mérimée. Ébauches d’un rictus romantique », Romantisme, XXI, 74 (1991), p. 49-55.

Pelletan, Camille, Victor Hugo homme politique, Paris, Paul Ollendorff, 1907.

Pessin, Alain, Le Mythe du peuple et la société française du XIXe siècle, Paris, Presses universitaires de France, 1992.

Peylet, Gérard, « Le mythe de Satan du romantisme au décadentisme », La Licorne, XVIII (1990), p. 123-136.

Piave, Francesco Maria, Rigoletto, dans Alain Paris, éd., Livrets d’opéra, t. II, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1991.

Poe, Edgar Allan, Œuvres complètes traduites par Charles Baudelaire, éd. de Y.-G. Le Dantec, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1951.

Polidori, John, The Vampyre, éd. d’E. F. Bleiler, New York, Dover Publications, 1966.

Popovic, Pierre, « La pauvreté Hugo », dans José-Luis Diaz, éd., Victor Hugo, Les Misérables : « La preuve par les abîmes », Paris, Sedes, 1994, p. 123-138.

_, « Paulin Gagne, le poète qui faisait rire de lui », Tangence, 53 (décembre 1996), p. 76-101.

Prat (abbé du), Vénus dans le cloître, ou la religieuse en chemise, Arles, Actes Sud, « Babel », 1994.

Praz, Mario, La Carne, la morte e il Diavolo nella letteratura romantica, Florence, Sansoni, 1986 (1948).

Prévost, Maxime, « Hugo, Shelley et le “texte à bascule”. Notes sur la parodie romantique », dans Mawy Bouchard, Isabelle Daunais, Anne-Marie Fortier et Maxime Prévost, éd., Mélanges à la mémoire de Jean-Claude Morisot, Littératures (Montréal), 21-22 (2000), p. 193-211.

—, « Victor Hugo, L’Homme qui rit et l’orateur raté », dans Jean-Jacques Lefrère, Michel Pierssens et Jean-Didier Wagneur, éd., Les Ratés de la littérature (Actes du Deuxième Colloque des Invalides), Tusson (Charente), Éditions du Lérot, 1999, p. 175-189.

—, « Le Christ qui rit : la “blague” du messianisme pictural dans Manette Salomon des frères Goncourt », Littératures (Montréal), 19 (1999), p. 41-52.

Puységur, Amand Marc Jacques de Chastenet, marquis de, Un somnambule désordonné ? Journal du traitement magnétique du jeune Hébert, éd. de Jean-Pierre Peter, Le Plessis-Robinson, Institut Synthélabo, « Les empêcheurs de penser en rond », 1999.

Radcliffe, Ann, The Mysteries of Udolpho, éd. de Bonamy Dobrée, Oxford, Oxford University Press, « The World’s Classics », 1980.

Reynaud, Jean-Pierre, « Le rire monstre », dans L’Homme qui rit ou la parole-monstre de Victor Hugo, Paris, SEDES/CDU, « Société des études romantiques », 1985, p. 169-180.

Riffaterre, Michael, « Fonction du cliché dans la prose littéraire », dans Essais de stylistique structurale, trad. de Daniel Delas, Paris, Flammarion, 1971, p. 161-181.

Roman, Myriam et Marie-Christine Bellosta, « Les codes génériques : de l’usage du lieu commun », dans « Les Misérables », roman pensif, Paris, Lettres Belin Sup, 1995, p. 87-108.

Rudwin, Maximilien, The Devil in Legend and Literature, La Salle (Illinois), Open Court, 1959.

Ruff, Marcel A., « Maturin et les romantiques français », introduction à Maturin, Bertram ou le Château de Saint-Aldobrand, traduit librement de l’anglais par Taylor et Nodier, Paris, José Corti, 1956, p. 7-66.

Sade, Donation Alphonse François (dit marquis de), Justine, ou les malheurs de la vertu, éd. de Béatrice Didier, Paris, Le Livre de poche, 1973.

—, La Philosophie dans le boudoir, éd. de Michel Delon et Jean Deprun, dans Œuvres, t. III, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1998.

Saintbury, George, A History of the French Novel, Londres, Macmillan, 1919.

Sand, George, Consuelo, éd. de Léon Cellier et Léon Guichard, Paris, Garnier frères, 1959, 2 vol. 

—, La Comtesse de Rudolstadt, éd. de Simone Vierne et René Bourgeois, Meylan, Editions de l’Aurore, s.d.

—, Les Maîtres sonneurs, éd. de Marie-Claire Bancquart, Paris, Gallimard, « Folio », 1979.

Sartre, Jean-Paul, Qu’est-ce que la littérature ?, Paris, Gallimard, « Folio essais », 1948.

Schiller, Friedrich von, Les Brigands, trad. de Raymond Dhaleine, Paris, Aubier-Flammarion, 1968.

Scott, Walter, The Bride of Lammermoor, éd. d’Alan Massie, Londres, Everyman, 1993.

—, The Heart of Midlothian, éd. de Tony Inglis, Londres, Penguin Classics, 1994.

—, Ivanhoe, éd. d’A.N. Wilson, Londres, Penguin Classics, 1984.

—, Kenilworth, éd. de J. H. Alexander, Edimbourg/New York, Edinburgh/Columbia University Presses, 1993.

Shakespeare, William, The Complete Works, éd. de Stanley Wells et Gary Taylor, Oxford, Clarendon Press, 1988.

Shelley, Mary, Frankenstein, or the Modern Prometheus, éd. de Maurice Hindle, Londres, Penguin Classics, 1992.

Shelley, Percy Bysshe, Zastrozzi et St. Irvyne, éd. de Stephen C. Behrendt, Oxford, Oxford University Press, « The World’s Classics », 1986.

Spitzer, Leo, « Art du langage et linguistique », trad. de Michel Foucault, dans Etudes de style, Paris, Gallimard, « Tel », 1970, p. 45-78.

Staël, Germaine Necker, dite Mme de, Corinne ou l’Italie (1807), éd. de Simone Balayé, Paris, Gallimard, « Folio », 1985.

Starobinski, Jean, « Note sur le bouffon romantique », Cahiers du Sud, 387-388 (1966), p. 270-275.

Stegmann, André, « Sur quelques aspects des fous en titre d’office dans la France du XVIe siècle », dans Folie et déraison à la Renaissance, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 1976, p. 53-73.

Steinmetz, Jean-Luc, « Du poète malheureux au poète maudit (réflexions sur la constitution d’un mythe) », Œuvres et critique, VII, 1 (1982), p. 75-86.

Stendhal, Racine et Shakespeare, Paris, Calmann-Lévy, 1905.

Sterbini, Cesare, Il Barbiere di Siviglia, dans Alain Paris, éd., Livrets d’opéra, t. II, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1991.

Stevenson, Robert Louis, « Victor Hugo’s Romances » », dans Familiar Studies of Men and Books, Works, t. III, Londres, Chatto & Windus, 1911, p. 19-42.

—, The Strange Case of Dr. Jekyll and Mr. Hyde, éd. de Nicholas Rance, Londres, Everyman’s Library, 1992.

Sue, Eugène, Les Mystères de Paris, éd. de Francis Lacassin, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1989.

Tacite, Annales, éd. et trad. de Henri Bornecque (d’après Burnouf), Paris, Garnier, s.d., 2 vol. 

Tadié, Jean-Yves, La Critique littéraire au XXe siècle, Paris, Pierre Belfond, « Agora », 1987.

Thompson, Christopher W., « À propos des lecteurs anglais de Victor Hugo : sources et ressources de Victor Hugo », dans L'Homme qui rit ou la parole-monstre de Victor Hugo, Paris, SEDES/CDU, « Société des études romantiques », 1985, p. 123-140.

—, « Du rire romantique à l’espace éclaté. Sur L’Homme qui rit de Hugo et “Le cœur du pitre” de Rimbaud », Revue d’histoire littéraire de la France, XCI (1991), p. 214-228.

Tolstoï, Léon, La Guerre et la paix, trad. de Henri Mongault, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1952.

Tocqueville, Alexis de, Souvenirs, éd. de Jean-Claude Lamberti et Françoise Mélonio, Paris, Robert Laffont, « Bouquins », 1986.

Tournier, Michel, « Gavroche ou le mythe de l’enfant incorruptible », texte de 1976 reproduit dans Le Monde. Dossiers & documents littéraires, 23 (avril 1999), p. 4.

Ubersfeld, Anne, Le Roi et le bouffon. Étude sur le théâtre de Victor Hugo de 1830 à 1839, Paris, José Corti, 1974.

Vallès, Jules, La Rue, éd. de Roger Bellet, dans Œuvres, t. I, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1975.

Verlaine, Paul, Les Poètes maudits, éd. de Michel Décaudin, Paris, SEDES/CDU, 1982.

Vigny, Alfred de, Chatterton, éd. de Paul Viallaneix, dans Œuvres complètes, Paris, Éditions du Seuil, « L’Intégrale », 1965.

Villiers de L’isle-Adam, Auguste de, « Souvenirs occultes », dans Œuvres complètes, t. I, éd. d’Alan Raitt, Pierre-Georges Castex et Jean-Marie Bellefroid, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 1986, p. 740-743.

Walpole, Horace, The Castle of Otranto, éd. de WS. Lewis et Joseph W. Reed, Jr., Oxford, Oxford University Press, « The World’s Classics », 1982.

Ward, Patricia A., « The Political Evolution of Hugo’s Gothic Vision », Modern Language Quarterly, XXXIV (1973), p. 272-282.

Weber, Jean-Paul, La Genèse de l’œuvre poétique, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des idées », 1960.

Welsford, Enid, The Fool: His Social and Literary History, Gloucester (Mass.), Peter Smith, 1966 (1935).

Wilde, Oscar, The Decay of Lying, dans The Works of Oscar Wilde, Leicester, Galley Press, « The Golden Heritage Series », 1987.

Ziolkowski, Eric J., « "The Laughter of Despair”: Irony, Humor, and Laughter in Kierkegaard and Carlyle », dans V. Nemoianu et R. Royal, éd., Play, Literature, Religion: Essays in Cultural Intertextuality, Albany, State University of New York Press, 1992, p. 99-123.

Zumthor, Paul, Victor Hugo poète de Satan, Paris, Robert Laffont, 1946.

© Presses de l’Université de Montréal, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search