Version classiqueVersion mobile

Profession criminologue

 | 
Jean Proulx

Conclusion

Texte intégral

1Un ouvrage comme celui-ci ne peut qu’être une brève introduction à la profession de criminologue. Chaque section aurait mérité un ouvrage volumineux. De plus, d’autres livres auraient pu être écrits au sujet de thèmes que je n’ai fait que mentionner. Néanmoins, j’espère que j’aurai atteint mon objectif, soit celui de donner au lecteur le goût d’en apprendre davantage sur la criminologie en tant que discipline d’étude, mais aussi en tant que champ de pratique.

2Au début de cet ouvrage, j’ai parlé des enjeux centraux de la profession de criminologue, à savoir la passion de connaître le monde intérieur d’un autre humain qui semble si étranger à notre propre nature, mais aussi un certain goût du risque et de l’imprévu. En plus, j’ai mentionné le désir d’aider malgré les contraintes du cadre légal et la méfiance des bénéficiaires de nos services. Ces enjeux centraux, je les ai élaborés en relation avec deux cas, ceux de Claude et Denis, et ce, dans le cadre de quelques-unes des fonctions du criminologue. Toutefois, les fonctions de ce professionnel sont beaucoup plus larges et elles couvrent l’ensemble des types d’activités criminelles classiques et en émergence (par exemple, les cybercrimes). Ainsi, il est possible que dans 10 ans je réécrive cet ouvrage et l’illustre avec des cas et des pratiques professionnelles aujourd’hui marginales.

© Presses de l’Université de Montréal, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search