Version classiqueVersion mobile

La bataille des mémoires

 | 
Yan Hamel

Remerciements

Texte intégral

1Cette étude, issue d’une thèse de doctorat, n’aurait jamais vu le jour sans l’implication constante de Pierre Popovic et sans l’extrême générosité dont il a fait preuve à mon endroit. Il est non seulement le sociocriticien hors pair et le redoutable lecteur à qui je dois tout sur le plan universitaire, mais encore bien davantage : un modèle d’ouverture d’esprit, d’honnêteté et de rigueur intellectuelle qui donne à mes yeux un sens concret au mot « engagement ».

2Benoît Melançon, Michel Biron, Benoît Denis, Ramier Grutman, Élisabeth Nardout-Lafarge, Marie-Pascale Huglo et les camarades du Collège de sociocritique de Montréal m’ont encouragé et m’ont donné de fructueux conseils.

3Kathy a été avec moi d’une patience infinie ; elle m’a apporté un précieux soutien jusqu’à ce que je termine ce travail. C’est maintenant fait, ce qui n’aurait pas été possible sans elle.

4Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, le Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture, ainsi que le Département d’études françaises et la Faculté des études supérieures de l’Université de Montréal m’ont octroyé des bourses grâce auxquelles j’ai pu me concentrer pleinement sur la rédaction de ma thèse de doctorat et sur l'écriture de cette étude.

5Que tous en soient vivement remerciés.

© Presses de l’Université de Montréal, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search