Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La malédiction littéraire

 | 
Pascal Brissette

Remerciements

Texte intégral

1Issu d’une thèse de doctorat soutenue à l’Université McGill en décembre 2003, ce travail a profité des conseils et des encouragements d’un grand nombre de personnes auxquelles je souhaite exprimer ma gratitude.

2Mes remerciements vont tout d’abord à monsieur Marc Angenot, qui a dirigé ma thèse et pour qui j’ai une estime sans bornes. Je puis dire que ses travaux, ses conseils et ses critiques ont été une source inépuisable de motivation. Travailler sous sa supervision et dans son entourage a été non seulement un honneur, mais un immense plaisir.

3Benoît Melançon m’a ouvert les portes de la collection « Socius » et prodigué maints conseils éditoriaux ; il a relu et commenté, avec une rigueur insurpassable, les différents états de ce travail. Pour ses remarques, ses critiques judicieuses et son accueil bienveillant, je le remercie profondément.

4Je remercie encore François Ricard, Michel Pierssens et Jean-Pierre Duquette pour l’intérêt qu’ils ont porté à ma recherche et leurs critiques, qui m’ont quelquefois permis de rectifier le tir.

5Je salue les gars et les filles du Collège de sociocritique de Montréal dont la connivence a été un puissant stimulant intellectuel au cours des dernières années. Un merci tout particulier aux « seniors » du Collège — Pierre Popovic et Michel Biron — pour leur confiance et leur appui aux moments stratégiques. Et merci encore à Marc-Olivier Laflamme, à Luc Vaillancourt, à Sophie Trahan et à Jean-Marc Côté qui ont relu et commenté la première version de cet ouvrage.

6Mes remerciements vont enfin à ces différents organismes et instances pour leur précieux soutien : le Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture (FQRSC, ancien FCAR), le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (CRSH), les fonds Max-Stern, Vineberg et Geneviève-de-la-Tour-Fondue de l’Université McGill.

© Presses de l’Université de Montréal, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540