Version classiqueVersion mobile

Aux sciences, citoyens !

 | 
Léonore Pion
, 
Florence Piron

Première partie. Expériences internationales

4. Le Conseil de citoyens du National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE) (Royaume-Uni, 2002)

Marion Cassen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La création des Community Health Councils (« conseils communautaires en santé »), en Grande-Bretagne en 1974, a ouvert la porte à la participation du grand public dans l’évaluation et l’amélioration du système national de santé. Ces organismes ont permis pendant trois décennies1 aux patients britanniques de jouer un rôle de surveillance, et, le cas échéant, de mise en cause des décisions et des pratiques qui les concernaient. En 1992, le gouvernement a fait un pas supplémentaire en demandant aux diverses autorités de santé d’impliquer les patients dans la détermination de leurs priorités de dépense. Cette plus grande inclusion du public n’a fait que se confirmer sous les gouvernements travaillistes, résolus à combattre l’apathie démocratique des institutions et des citoyens. Dans le secteur de la santé, le plan de réforme du National Health Service (NHS) présenté en 2000 stipule que les services de santé devront désormais répondre de près aux besoins et aux préférences des praticien...

© Presses de l’Université de Montréal, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search