Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Vietnamiens de Montréal

 | 
Louis-Jacques Dorais
, 
Éric Richard

Remerciements

Texte intégral

1Ce livre n’aurait pu être écrit sans l’apport de plusieurs individus et organismes, qui nous ont offert leur aide au cours des années de recherche et de rédaction ayant finalement abouti à l’ouvrage que vous avez sous les yeux. Qu’ils en soient sincèrement remerciés.

2Il s’agit en premier lieu des très nombreuses personnes d’origine vietnamienne que nous avons rencontrées depuis le milieu des années 1990 (ou même avant dans certains cas) et que nous qualifions de « répondants » dans les pages qui suivent. Sans ces hommes et ces femmes, il aurait été tout simplement impossible de songer à entreprendre le travail que nous présentons ici. Leur gentillesse et leur disponibilité ne nous ont jamais fait défaut.

3Nous nous devons aussi de remercier ceux qui, à un moment ou un autre, ont participé à nos travaux en tant que cochercheurs : Messieurs Bong Quy Nguyên, Huy Nguyên et Pierre Gaudette ; Mesdames Lise Pilon et Marie-Andrée Couillard. Sans eux – et sans les nombreux assistants de recherche qui nous ont épaulés depuis 1983 – nous n’aurions pu recueillir toutes les données qu’on retrouve dans ce livre.

4Le premier auteur tient également à exprimer toute sa reconnaissance et son admiration à Madame Vân Dung Nguyên, qui a su l’inspirer depuis de longues années et sans laquelle il ne se serait sans doute jamais intéressé au Vietnam et aux Vietnamiens d’outre-mer.

5Merci enfin à Madame Ida Simon Barouh, à Monsieur Rung Tiên Bui et à Madame Deirdre Meintel qui ont émis des commentaires extrêmement pertinents sur notre manuscrit.

6La recherche ayant servi de base à l’ouvrage a été rendue possible grâce à l’aide de divers organismes, dont le ministère du Patrimoine canadien, l’Université Laval et, de 2001 à 2006, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (projet Social Cohesion and International Migration in a Globalizing Era, dirigé par le professeur Michael Lanphier). Le Programme du multiculturalisme du ministère du Patrimoine canadien, en particulier, nous a subventionnés à plusieurs reprises, et ce, pendant près de 25 ans (de 1978 à 2002).

© Presses de l’Université de Montréal, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540