Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La politique internationale en questions

 | 
Guillermo Aureano
, 
Philippe Faucher
, 
Frédéric Mérand
, 
et al.

1. La politique internationale en mouvement

Faut-il dire adieu à la souveraineté ?

Frédéric Mérand

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La souveraineté triomphe à la signature du traité de Westphalie (1648), qui met fin à la guerre de Trente Ans et esquisse le droit international qui régira les relations entre les États. À l’époque, pourtant, on cherche déjà à dépasser l’État souverain. Échappant aux combats d’arrière-garde que mènent les aristocrates et l’Église pour préserver le féodalisme en Europe, les meilleurs esprits s’interrogent sur une forme politique qui permettrait de transcender la souveraineté étatique. Le duc de Sully, par exemple, prêtait à son maître, le roi Henri IV, le « Grand Dessein » d’avoir voulu fonder une confédération chrétienne avant sa mort. Plus tard, l’abbé de Saint-Pierre, Emmanuel Kant, William Penn et Victor Hugo lui emboîtèrent le pas, avec des projets de Diète ou d’armée européenne.

Aucune de ces idées ne vit le jour concrètement, sinon peut-être l’union douanière allemande, le Zollverein, ou la Société des nations, deux institutions qui firent par ailleurs long feu, l’une remplacée...

© Presses de l’Université de Montréal, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540